20 000 millions DT pour la Tunisie: Pourvu que les promesses ne soient pas de l’encre sur papier !

20 000 millions DT pour la Tunisie: Pourvu que les promesses ne soient pas de l’encre sur papier !
 
Par Dr Farouk Ben Ammar
 
La Conférence Internationale de l’Investissement « TUNISIA 2020 », qui vient de se clôturer le 30 Novembre à Tunis, s’est conclue avec des résultats encourageants bien que à prendre avec précautions :
 
•Montant total des promesses financières : 21 080 MILLIONS TND.
•Une dizaine d’opérateurs privés ont conclu des accords de partenariat.
A ce juste titre,  je présente ci-dessous un tableau récapitulatif :
 
Le point phare : 87.5 % des montants promis se traduisent en crédits remboursables.
 
La Turquie : Notre premier partenaire commercial, selon les dires du ministère du commerce, c’est le pays qui a le moins contribué, ni dons ni prêts accordés, seulement une contribution de 220 MILLIONS TND sous forme de dépôt non rémunéré.
 
Une modique somme pour soulager les liquidités et renflouer les réserves en devises de la Banque Centrale de Tunisie.
 
Quant aux plus grandes puissances économiques du monde, qui ont dépêché leurs représentants à la conférence, aucune contribution directe concrète : De simples observateurs !
 
Je citerais essentiellement :
1. La Chine.
2. Les USA.
3. Le Japon.
4. Les Pays Scandinaves…
 
La Chine : La Chine notre premier fournisseur après l’Union Européenne, n’a pas emboité le pas aux autres pays. 
 
Les USA : Le nouveau président élu des USA, avait bien assuré qu’il ne laisserait pas tomber la Tunisie…mais ses paroles ne furent pas suivies d'effets…pas un   penny !
 
Les Pays Scandinaves : Le fonds de pension public Norvégien, dénommé « NORGES BANK INVESTMENT MANAGEMENT », le plus grand fonds souverain du monde pesant 740 MILLARDS EUROS (Avril 2016), soit 1 900 000 MILLIONS TND, était le grand absent.
 
UN AIR DE DÉJA-VU ?
 
On se rappelle tous la rencontre de Tunis « INVEST IN TUNISIA A STARTUP DEMOCRACY », tenue en Septembre 2014, à l’issue de laquelle on annonça le relancement du  mégaprojet « TUNISIA ECONOMIC CITY », dans la ville côtière de Enfidha.
 
Un projet d’un coût global de 50 MILLIARDS USD (100 000 MILLIONS TND) censé créer 200 000 emplois sur trois (3) ans.
 
En Avril 2016, une conférence de presse fut tenue par des investisseurs du Golfe arabe, pour ressusciter le projet. Où en est-on aujourd’hui, sept (7) mois après ? Un projet enterré.
 
Pour l’heure, espérons que les promesses de « TUNISIA 2020 » ne soient pas de l’encre sur papier.
 

 

Commentaires

  • Soumis par Gaby Lopez le 2 Décembre, 2016 - 18:20
    Proverbe chinois : il vaut mieux apprendre à pêcher à quelqu'un que de lui donner du poisson... Il me semble que la Tunisie devrait ré-apprendre à travailler que de mendier comme elle le fait.... Les dons et prêts ne participent pas à la croissance du pays alors que le travail oui... et sur du long terme et dans l'indépendance nationale.

Ajouter un commentaire