Le CPR divisé

Après Ettakatol, et le PDP c’est autour du CPR de vivre la scission. Sur les 24 bureaux du CPR, vingt sont dissidents : ils soutiennent le courant dirigé par Abderraouf Ayadi, secrétaire général contesté et «remplacé».

Le courant dirigé au sein du CPR par Abderraouf Ayadi a annoncé d’ailleurs annoncé officiellement sa scission du parti ainsi que de son groupe parlementaire au sein de l’Assemblée nationale constituante.
Annonçant la formation, prochainement, d’un nouveau parti, ce groupe de dirigeants comporte notamment onze membres de l’ANC, à savoir : Azed Badi, Dhamir Manaï, Abdelaziz Kotti, Mohamed Ali Nasraoui, Nizar Makhloufi, Hasna Marsit, Naceur Brahmi, Rabî Abdi, Mohamed Jarray Jerbi, Rafik Tlili et Arbi Abid.

Selon certaines sources des pourparlers ont en cours avec les réformateurs dissidents du PDP et les démissionnaires d’Etakattol pour construire un même parti centriste.