L’UTICA exprime sa « profonde préoccupation » face au glissement du dinar

L’UTICA exprime sa « profonde préoccupation » face au glissement du dinar

 

L’UTICA a exprimé sa « profonde préoccupation » face à la dépréciation importante de la valeur du dinar par rapport aux monnaies étrangères ces deux derniers jours, ce qui représente un danger réel pour l’économie nationale et pour l’entreprise tunisienne ».

Elle estime que ce glissement aura des répercussions négatives sur l’investissement, la compétitivité des sociétés, l’inflation et le déficit commercial. Elle ajoute que cette situation va impacter les équilibres financiers du pays, ainsi que la caisse de compensation puisque la plupart des produits subventionnés sont importés.

Dans son communiqué rendu public jeudi et signé par sa présidente Wided Bouchamaoui, l’UTICA souligné l’importance du facteur de la stabilité générale et en particulier celle de la politique de change, qui est un élément principal impactant fortement la compétitivité des sociétés et la croissance.

L’organisation considère que la politique monétaire dont la révision de la valeur de la monnaie nationale doit se faire après la concertation avec les parties prenantes et sur la base d’une vision économique et des objectifs clairs, avec la mise en place de mesures évitant la panique et la perturbation des marchés économiques et financiers.

L’UTICA a appelé le gouvernement et la Banque centrale, à expliquer, dans les plus bref délais les raisons qui ont conduit à cette situation et le plan qui sera adopté pour arrêter cette hémorragie de la monnaie nationale, qui menace aujourd’hui la pérennité de l’entreprise tunisienne, sa compétitivité, sa capacité à investir et à créer de l’emploi ainsi que sur le niveau de vie du citoyen tunisien.

Commentaires

Ajouter un commentaire