Mohsen Hassen ministre conseiller auprès du chef du gouvernement ?

Mohsen Hassen ministre conseiller auprès du chef du gouvernement ?

 

On croit savoir que l’ancien ministre du commerce dans le gouvernement Habib Essid, Mohsen Hassen serait incessamment, nommé ministre conseiller auprès du chef du gouvernement Youssef Chahed.

Hassen vient de démissionner de l’UPL en raison de profondes divergences avec son président Slim Riahi, notamment en ce qui concerne la création du « Front de salut » avec Mohsen Marzouk et Ridha Belhaj. Il a déclaré que « cette coalition est hétérogène et vise à déstabiliser la coalition gouvernementale ». Il va, bientôt, intégrer le bureau exécutif de Nidaa Tounes dont il s’est toujours senti proche. Il a été parmi ceux qui avaient, crânement défendu l’initiative d’un gouvernement d’union nationale annoncée par  président de la République Béji Caid Essebsi.

Il est à rappeler que Mohsen Hassen a été élu député à l’Assemblé des représentants du peuple (ARP) sur la liste de l’UPL dont il était vice-président puis président de son groupe parlementaire. Il a démissionné de l’ARP après sa nomination à la tête du ministère du commerce le 6 janvier 2016.

Commentaires

  • Soumis par Kais jemmal le 14 Février, 2017 - 01:19
    L'inconscience et l'indécence semble ne plus avoir de limites ,á croire que le premier ministère serait un bureau de ANPE. Le brillantissime futur ministre conseiller,encore du gaspillage des deniers de l'état pour recruter une lumière rarissime,son CV fait á lui seul l'éloge de ses reussites,son savoir de même que sa brillante carrière.
  • Soumis par MCA le 13 Février, 2017 - 14:14
    Pour remercier ce raté pour avoir claqué la porte au nez de Slim Riahi après 5 ans d’allètement gratuit, Hafed Caïed Essebsi ordonne à Youssef Chahed de le prendre en charge à la Kasbah au même titre que Slim Khaznadar bénéficiaire d’un statut de refiugié au Palais de Carthage au rang de Ministre. Encore une fois, la gouvernance du budget de l’Éiat semble être entre de bonnes mains. Les Tunisiens peuvent donc continuer à roupiller sans être inquiétés.
  • Soumis par Belha le 12 Février, 2017 - 12:07
    Incessamment ou est ce une erreur volontaire?

Ajouter un commentaire