Selon un député de Nidaa : Imed Daïmi a menacé le ministre de l’Intérieur

Selon un député de Nidaa : Imed Daïmi a menacé le ministre de l’Intérieur

 

Le député de Nidaa Tounès, Ramzi Khemis, a révélé que son homologue du Bloc démocratique, Imed Daïmi, a adressé une menace directe au ministre de l’Intérieur, Hédi Mejdoub, et ce au cours de la séance d’audition organisée par la Commission de la sécurité et de la défense à l'ARP, mercredi 4 janvier 2017.

Le député Khemis a fait une déclaration, rapportée par Acharaâ al-magharibi, aujourd’hui jeudi 5 janvier, dans laquelle il indique que Imed Daïmi s’est adressé sur un ton mençant au ministre de l’Intérieur lui disant : « Je vous appelle à retirer la plainte déposée par le ministère de l’Intérieur contre l’ancien conseiller de l’ex-président Moncef Marzouki, Tarek Kahlaoui, sinon vous allez faire face à une vague de protestations et d’escalade… ».

Le député de Nida a, par ailleurs, exprimé son étonnement de ces menaces adressées au ministre de l’Intérieur, en plein monde et d’une manière aussi directe, tout en affirmant que Kahlaoui est un citoyen comme les autres et qu’il doit être, par conséquent, en tant que tel, car il est pas au dessus de la loi et que seule la justice peut et doit se prononcer sur son innocence ou sur sa condamnation.

A rappeler que Kahlaoui a été entendu au poste de la Garde nationale d’El Aouina après la plainte déposée par l’ancien ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli suite à des déclarations qu’il a accordées à une chaîne télévision qui lui ont valu les accusation de diffusion de fausses informations et de troubles à l’ordre public.

N. H

Commentaires

Ajouter un commentaire