Tunisie: Menaces contre l’épouse du ministre de la Justice

L’avocate Saïda Akremi, épouse du ministre de la Justice Nouredine Bhiri, a reçu de nombreuses lettres de menace.

Ces lettres n’ont pas été postées. Elles ont à chaque fois été déposées sous la porte de son cabinet  à Tunis.

Bien que leurs éditeurs les signent à chaque fois au nom du général du Parti Communiste Ouvrier de Tunisie (PCOT) Hamma Hammami et du Porte-parole officielle du Parti Ettahrir Ridha Belhaj, Maitre Akremi ne croit pas une seconde que ces personnalités politiques aient un lien avec l’affaire.

Elle estime que des malintentionnés cherchent  à pourrir encore le climat politique. C’est pour cela qu’elle a porté plainte contre X pour ces menaces répétées.

Olpha Slama