Tunisie: Mohamed Kilani du PSG en colère

Le Parti Socialiste de Gauche (PSG) a exprimé, mardi 17 avril, lors d'une conférence de presse tenu en son siège à Tunis, les agressions subies

par ses militants et autres citoyens tunisiens le 9 avril et l'intrusion des forces de l'ordre accoompagnées de civils apparentés à Ennahdha dans ses locaux.

Il est possible qu'il intente une action en justice. Mohamed Kilani, secrétaire général du parti prévient contre le début de "fascisation du pouvoir" avec la multiplication des interventions des "milices nahdhaouies", la "confusion Etat-parti Ennahdha" perceptible à travers les dernières nominations dans les postes de gouverneurs, de délégués, de Omdas, de Directeurs généraux dans la fonction publique et à la tête des entreprises publiques.

Espace Manager