Un gazoduc du Nigeria à l’Europe, via le Maroc : plus de 5000km et un coût de 4,6 milliards de dollars

Un gazoduc du Nigeria à l’Europe, via le Maroc : plus de 5000km et un coût de 4,6 milliards de dollars

 

Le Maroc et le Nigeria ont signé récemment un accord de coentreprise portant sur la construction d’un gazoduc transafricain qui ira du Nigeria au Maroc et finalement jusqu’en l’Europe, a annoncé le chef de la diplomatie nigériane, Geoffrey Onyeama.

Le roi du Maroc Mohammed VI était en visite officielle à Abuja, où il a rencontré le président nigérian Muhammadu Buhari.

Le Nigeria possède les premières réserves prouvées en gaz naturel d’Afrique et les septièmes mondiales. La construction du plus grand gazoduc d’Afrique de l’Ouest reliant les zones gazières du sud du Nigeria aux marchés consommateurs d’énergie de la côte ouest-africaine - Bénin, Togo, Ghana - avait démarré en 2005 et l’acheminement du gaz a commencé cinq ans plus tard.

Selon la presse marocaine, le projet d’extension jusqu’au Maroc et l’Europe était au cœur de la rencontre entre les deux chefs d’Etat. Le site Economie-Entreprise parle d’« un projet très ambitieux estimé à plusieurs milliards de dollars ». Mohammed VI « a damé le pion » aux Algériens, qui avaient entamé en 2002 des négociations avec le gouvernement nigérian en vue d’un projet similaire à travers le Sahel, mais n’avaient finalement pas pu réunir les financements, écrit le même site.

Long de plus de 5 000 km, il va prolonger le West African Gas Pipeline, qui depuis 2010 relie le Nigeria au Ghana en passant par le Bénin et le Togo. Le futur tronçon longera la côte ouest-africaine et aura des retombées économiques considérables sur la région. Tout cela en exploitant une énergie propre qui respecte les nouveaux engagements du continent en matière de protection de l’environnement.

Le cout du projet est estimé à 4,6 milliards de dollars.

Commentaires

Ajouter un commentaire