Valérie Pécresse à Tunis aujourd'hui et demain

Valérie Pécresse à Tunis aujourd'hui et demain
 
 
Valérie Pécresse, Présidente de la région Île-de-France, Othman Nasrou, Vice-président chargé de l’action internationale et du tourisme, et Faten Hidri, Vice-présidente chargée de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, se rendent à Tunis les 13 et 14 février afin de signer l’accord de coopération décentralisée avec les conseils régionaux des gouvernorats du Grand Tunis (Tunis, Ariana, Manouba et Ben Arous) et de renforcer les relations bilatérales régionales. 
 
Cet accord, le tout premier signé entre la Région Île-de-France et un territoire tunisien, vient confirmer le potentiel de développement entre ces deux régions, dans de nombreux domaines d'intervention tels que le développement économique et l'emploi ; le développement durable, les énergies renouvelables et la transition énergétique ; l'innovation et le numérique (incubateurs et startups) ; l'éducation et la formation ; la jeunesse et les sports mais aussi l'aménagement du territoire, l'urbanisme et les transports publics; le tourisme et le patrimoine ; ou encore la francophonie. 
 
Ils visiteront le site industriel de Stelia, au sein du parc aéronautique de M’Ghira, en présence de représentants du pôle francilien Astech, et rencontreront la communauté d’affaires tunisienne et de jeunes entrepreneurs tunisiens.
 
Enfin, Valérie Pécresse rencontrera le Président de la République de Tunisie, M. Béji Caïd Essebsi, et le Chef du Gouvernement, M. Youssef Chahed.
 
La Tunisie et la France entretiennent depuis longtemps des relations bilatérales fortes, marquées par un dialogue régulier, ainsi que par des échanges culturels, sociaux, économiques et commerciaux très riches. 
 
Près de 500 000 Franciliens sont d’origine ou de nationalité tunisienne et entretiennent des liens étroits, personnels et professionnels, avec la Tunisie. L’Île-de-France renforce ainsi sa position sur la scène internationale, en capitalisant sur les liens forts qui unissent de nombreux Franciliens à leurs pays d’origine. 
 

Commentaires

Ajouter un commentaire