La majorité des nouveaux médecins en France sont des...Tunisiens

La majorité des nouveaux médecins en France sont des...Tunisiens
 
 
Le Centre National Français de Gestion des Praticiens Hospitaliers et des Personnels de direction de la Fonction publique hospitalière vient d'organiser un concours pour les médecins (toutes spécialités confondues) ayant le droit d'exercer en France et qui sont titulaire d'un diplôme hors Union européenne. Ce qui est frappant dans les résultats de ce concours, c'est que l'écrante majorité des admis sont des étrangers. Et parmi ces étrangers ce sont les Tunisiens qui constituent la grande majorité.(Voir ICI la liste des lauréats).
 
On savait que la fuite des compétences était d'actualité, mais il est difficile d'imaginer que la fuite de nos cerveaux ait atteint un point aussi préoccupant. Ce qui fait encore plus mal, c'est que ces jeunes médecins tunisiens ont fait tout leur cursus en Tunisie (du primaire au doctorat) et ont été formés par l'argent du contribuable tunisien.
 
Un des jeunes médecins a confié à Espace Manager, les raisons de cette traversée de la Méditerranée: "Bien que la plupart des gens aient des idées reçues selon lesquelles les médecins ne chôment jamais, eh bien c'est loin d'être le cas. En Tunisie, le chômage des médecins a atteint un tel point que les étudiants, une fois le doctorat en poche, n'ont pour seule ambition que d'aller en Europe dans l'espoir de lendemains meilleurs. Car beaucoup de mes collègues restés au pays souffrent le martyre et sont confrontés aux dures réalités du chômage. Certains médecins deviennent des délégués médicaux, d'autres sont des chomeurs de luxe.", lance-t-il de façon sarcastique.
 
La migration des médecins tunisiens a toujours suscité des débats contradictoires. Si les uns dénoncent avec vigueur cette fuite des cerveaux pourtant formés par la Tunisie, d'autres pointent du doigt le manque d'opportunités de carrière en Tunisie pour ces jeunes médecins qui n'ont d'autre choix que de tenter l'aventure ailleurs quand la moindre occasion se présente à eux.
 
Pourtant, l'ancien ministre de la Santé, Abdellatif Mekki, avait, à un certain moment, voulu trouver une solution radicale à cette dramatique situation en proposant aux médecins sortants d'exercer sous forme de stage, pendant une année ou deux, dans les régions intérieures du pays. Mais curieusement, cette proposition lui avait attiré les foudres des médecins et même de quelques membres de la société civile. 
 
Peinant pour l'instant à trouver la solution miracle pour retenir ses enfants proodiges, la Tunisie est en train de vivre la pire période de l'exode de ses médecins. Malheureusement, la France n'est pas le seul receptacle de ces toubibs. Beaucoup atterrissent aussi en Allemagne et dans d'autres pays d'Europe ou même d'Amérique où ils bénéficient de bien meilleures conditions de travail.
Reste donc à savoir quand l'Etat tunisien va-t-il réagir en arrêtant cette horrible hémorragie  !
 

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
  • Soumis par MNIF le 13 Avril, 2017 - 12:40
    Tout les tunisiens sont formés par l'argent du contribuable.
  • Soumis par HOPITAL DE MONTREAL le 13 Avril, 2017 - 11:50
    Ministère de la Citoyenneté et de l'Immigration DIRECTION GENERALE HOPITAL DE MONTREAL POUR ENFANTS : TEL/FAX: (+1) 5142842211 (Canada) 5450, Côte-Des-Neiges, bureau 402 Email: hopitaldemontreal28@gmail.com ************************************************** ***************** Accord de publication N ° 0012/S-18/19758/01/04/2017 Du Projet Recrutement Santé Québec (RSQ) L'Hôpital de Montréal pour enfants (L'HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS) EST LE PREMIER HÔPITAL bilingue DONT L'Unique Mandat Est de soigner lès Enfants Malades. Il Est Fait à la recherche des PERSONNES AFIN de satisfaire aux nombreux besoins de sa clientèle. Elle recherche De toute urgence des Personnes expérimentées capables de s'adapter à Notre environnement de travail. En outré, l'HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS recherche du personnel DANS Les Domaines de la médecine, du secrétariat de l'administration, de l'Informatique appliquée à la gestion, l'entretien , la comptabilité et gestion, le marketing, ingénierie, la restauration,. etc .. CONDITIONS D'embauche 1-Avoir Entre 20 et 65 ans au plus. 2-Être de bonne moralité. 3-Être à voyager Immédiatement . 4-Savoir bien parler le français si possible l'Anglais 5-Avoir du baccalauréat ou Autre diplôme professionnel 6-Avoir acquis d'expérience professionnelle serait un atout La main d’œuvre étant rare ici au Canada nous avions ouvert notre marché vers le reste du monde afin de permettre aux jeunes diplômés et expérimentés d'autres pays qui sont sans emploi fixe de pouvoir toucher à la réalité. Si vous êtes intéressés, veuillez demander le formulaire d'inscription par courrier électronique à la commission Régionale: hopitaldemontreal28@gmail.com pour la sécurité de vos pièces et pour la réception rapide de votre dossier de candidature car les places sont très limitées. . La Secrétariat administrative
  • Soumis par Yazid le 12 Avril, 2017 - 22:28
    Je vous invite à lire mon article là-dessus: http://yazid.xyz/post/136181230977/la-fuite-des-cerveaux-en-tunisie-ce-grand-faux. Ce phénomène s'explique très simplement, mais hélas personne n'est en train d'agir efficacement pour le ralentir ou l'arrêter.
  • Soumis par Anonyme le 20 Décembre, 2016 - 09:44
    En lisant votre article je ne peux m'empêcher de pointer du doigt le manque de connaissance du du sujet que vous trairez; ce concours est organisé pour les médecins étrangers ce n'est pas un concours national Français, de fait des médecins français ne peuvent pas être sur la liste des admis donc puisqu'ils ne passent pas ce concours. Ensuite que la majorité des nouveaux médecins en France soit tunisiens est une fausse conséquence directe de votre 1 ère erreur; des milliers de médecins français obtiennent leur diplôme chaque année et je doute fort qu'ils partent ailleurs faire leur carrières étant donné les opportunités multiples dans leur pays comme vous le citez ci-bien. En ce qui concerne le conflit des médecins tunisiens avec un précédent ministre de la santé, il me semble que la raison qui les a poussé à se révolter c'est justement le manque d'opportunité de formation et de carrière dans les zones intérieures du pays; où le problème majeur est le manque de moyens et d'équipement et non de professionnels compétents. Je vais m'arrêter à ce stade même s'il reste encore beaucoup de chose à rectifier dans votre article, mais avant je voudrais porter votre attention qu'en français on dit l' "immigration" des personnes, et non la "migration" qui est un terme plus spécifique aux oiseaux et au monde animal. Bien cordialement.
  • Soumis par Un époux de medecin le 19 Décembre, 2016 - 11:08
    Que vous faisiez des articles sur les médecins qui sont lauréats des ECV du CNG 2016 est un droit de la liberté de presse. Mais que vous publiez la liste des lauréats qu'ils soient Tunisiens aux autres est une atteinte à la vie privée des médecins dans la mesure où des informations d'autres privées sont également publiées comme les dates de naissances ou bien encore le statut matrimoniale. Je vous somme donc de retirer la liste de votre site.
  • Soumis par Herr le 19 Décembre, 2016 - 05:44
    Comme le précise HD, la liste des admis est celle d'un concours/examen pour médecins ayant un diplôme hors union Européenne. Donc ce sont surtout des candidats africains francophones avec une écrasante majorité de maghrébins. De la à dire que ce sontles Tunisiens qui sont majoritairement, c'est tendancieux et probablement faux car, et il suffit justement de prendre 30 secondes pour télécharger et consulter le fichier dont vous donnez le lien, la nationalité n'est pas mentionnée.
  • Soumis par Ahmed le 18 Décembre, 2016 - 14:29
    Les médecins ne veulent pas travailler dans les régions loin des côtes. Le salaire qui était proposé n'était pas un salaire de misère mais plus élevé que celui qu'ils auraient pu toucher à Tunis. Certains se considèrent comme propriétaires du pays et non pas citoyens
  • Soumis par Jeune médecin le 18 Décembre, 2016 - 12:32
    Plutôt que d essayer de trouver un moyen de séquestrer ces pauvres jeunes médecins qui ont sacrifié leur plus belles années, essayez donc de trouver une solution pour les motiver et leur offrir des conditions adéquates pour exercer correctement et dans la dignité ce métier. Tout ça n'est que le résultat de l'état piteux de nos hôpitaux, de a sourde oreille que fait le ministère et la compagne diabolisante que font nos chers médias ..
  • Soumis par mohsen le 18 Décembre, 2016 - 11:42
    1/ la proposition de Mr Abdelltif el makki consistait en une séquestration des diplômes de ces jeunes médecins avec un salaire de misère et des conditions de travail plus que ridicules ( "déwiw bel nsi7a") 2/ dans un article qui se veut sérieux, on oublie ses préjugés et son appartenance politique... et on n'emploie pas le terme "toubib" qui a une connotation péjorative... apprenez la rigueur dans votre métier avant de juger même implicitement d'autres corps de métier...
  • Soumis par HD le 18 Décembre, 2016 - 11:34
    Juste pour rectifier, c'est un concours organisé pour recruter des médecins étrangers (ou plutôt à diplôme étranger, hors union européenne), forcément les admis sont tous et non pas en majorité des étrangers. Merci