Des films tunisiens au 13ème Festival International du Film Oriental de Genève

Des films tunisiens au 13ème Festival International du Film Oriental de Genève

Onze films tunisiens, du genre fiction et documentaire, sont au line-up de la 13ème édition du Festival International du film Oriental de Genève (FIFOG) qui se tiendra du 21 au 29 avril 2018, en Suisse.

Le programme du festival réunit plus de 102 films qui seront projetés dans 25 lieux du Canton de Genève et ses communes, et ce, avec le soutien de 200 partenaires.

Rita El Khayat, psychologue, anthropologue et écrivaine est la présidente d’honneur de cette 13ème édition qui fait un focus sur le cinéma iranien. Une liste de 80 invités en provenance des pays d’Orient et d’Occident sont attendu au FIFOG 2018 qui met à l’honneur cette année les femmes.

Le programme détaillé du 13ème FIFOG sera dévoilé au cours d’une conférence de presse prévue, lundi 16 avril (11h), à «La pastorale» à Genève, en présence de Patrice Mugny et Tahar Houchi, respectivement, Président et Directeur général et artistique du FIFOG ainsi que Alba Bianda, enseignante et responsable du programme pédagogique.

Comme à l'accoutumée, le Maghreb est au cœur de cette édition 2018 qui sera ouverte avec le film tunisien «El Jaida» de la cinéaste Selma Baccar, une fiction (113 mn) sortie en 2017. La clôture sera aux couleurs du Maroc avec «Petits Bonheurs» du réalisateur Mohamed Chrif Tribak, une fiction (85 mn) sortie en 2015.

Cette édition réunira 8 jury et 8 compétitions, dont des compétitions internationales pour les longs-métrages, les courts métrages et les documentaires en plus d’une compétition baptisée "Prix de la Critique" (Une Certaine image) et des compétitions scolaires et pénitentiaires.

«Benzine» de la réalisatrice Sarra Abidi, un film de 89 mn sorti en 2017 sera parmi les 7 films de fiction sélectionnés en compétition internationale des longs-métrages de fiction.

Dans la Compétition « Prix de la Critique » (Une certaine image) destinée aux longs-métrages, figure une liste de 7 films dont 3 oeuvres tunisiennes. Y sont retenus, «Tunis By Night» du réalisateur Elyes Baccar, un film de 91 mn sorti en 2017, et deux autres œuvres sorties en 2016 à savoir, «Zizou» du réalisateur Ferid Boughedir, une coproduction tuniso-française de 99 mn et «Augustin, fils de ses Larmes», une coproduction tuniso-algérienne de 113 mn réalisée par l’Egyptien Samir Saif.

Dans la compétition Internationale Documentaire, 8 films sont sélectionnés dont le documentaire tunisien «Le Verrou» de Leila Chaibi et Hélène Poté qui est une coproduction tuniso-française de 62 mn sortie e 2016.

Pour la compétition internationale des courts-métrages, figurent 12 films dont deux œuvres tunisiennes réalisées par des femmes, sorties en 2017: «Les Étrangers» de la réalisatrice Mouna Soltani et «Noces d'Épines» de la cinéaste Mirvet Médini Kammoun, d’une durée de 22 mn chacune.

En ce qui concerne les compétitions scolaires, 18 courts-métrages de fiction et documentaires ont été retenus dont 2 fictions tunisiennes sorties en 2017. Il s’agit de «Le Convive » du réalisateur Hakim Mastouri (20 mn) coproduite entre la Tunisie et la Suisse et «Révélation» de la réalisatrice Faten Matmati (12mn).

Les Compétitions pénitentiaires auront lieu dans deux établissements genevois, avec au programme 8 films de fiction dont le film tunisien «Aya» de la réalisatrice Moufida Fedhila (23mn, 2017).

Orient-Express, spécial courts métrages prévoit une série de 6 courts métrages dont une série «Tunisie en Courts» composée de 4 films : « Aya» de Moufida Fedhila (23mn) «Les Etrangers» de Mouna Soltani (20 mmn), «Noces d’Epines» de Mirvet Médini Kammoun (22mn), et «Révélation» de Faten Matmati (13mn).

Le film «Le Convive» de Hakim Mastouri (20mn) figure dans la série «Swiss Made Shorts» composée de 3 films d’une durée de 60 mn.

Le FIFOG prévoit également la projection de films dans le cadre des sections « World Panorama » composée de 20 films longs, « Panoradocs » (10 films), « Fenêtre sur Courts » et « Lebanon Factory Shorts ».

Dans les jurys des compétitions, la Tunisie sera représentée par Hela Haouala dans la compétition « Prix de la critique ». Hela Haouala est enseignante dans l’histoire du cinéma, l’analyse de films et l’esthétique de l'image filmique à l’Institut supérieur des arts multimédia de la Manouba.

La tunisienne Lilia El Golli présentera en compagnie de Dario Buchs, des portraits de femmes dans le cadre d’une exposition et une diapo photographique «Regard d’Orient–Regard d’Occident» prévue du 21 au 29 avril, à la maison des arts du Grütli.

L'édition 2018 du Fifog est marquée par la participation de 30 pays: Afghanistan, Algérie, Allemagne, Arabie Saoudite, Belgique, Bangladesh, Bulgarie, Canada, Burkina-Faso, Chine, Égypte, Espagne, États-Unis, France, Finlande, Grèce, Hollande, Irak, Iran, Italie, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine, Qatar, Russie, République Tchèque, Suisse, Tunisie et la Turquie.

Au total, 102 films dont 40 sont réalisés ou coréalisés par des femmes et 72 parlent des femmes. Les réalisatrices femmes seront présentes avec des œuvres cinématographiques dans les catégories des longs-métrages (14), courts-métrages (18) et documentaires (18). 58 films seront en compétition dont 34 sont signées par des réalisatrices femmes et ayant pour thématique les femmes.

Au niveau du jury, la part des femmes est importante pour cette édition 2018 avec 13 femmes et 2 hommes du monde du cinéma.

TAP

 

Commentaires

Ajouter un commentaire