Mouvement « Ecole morte » dans les établissements français de Tunisie

Mouvement « Ecole morte » dans les établissements français de Tunisie

Tous les établissements français de Tunisie connaitront ce mardi 5 décembre un mouvement de protestation contre la coupe budgétaire qui a touché les crédits alloués à l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger(AEFE) et ce à l’appel de l’association des parents des élèves. Cette journée « école morte » intervient après la grève du 27 novembre suivie d’une assemblée générale le 28 du même mois au Lycée Gustave Flaubert à la Marsa au cours de laquelle, l’association a pris les décisions suivantes :

  • Refus de l’augmentation des frais de scolarité pour l’année prochaine,
  • Refus de l’augmentation des frais de première inscription (de 2300 à 5000 DT pour les Français et les Tunisiens, de 3200 à 7000 DT pour les étrangers),
  •  Refus de la transformation systématique des postes d’enseignants résidents et enseignants recrutés localement.

Commentaires

Ajouter un commentaire