Polémique: Une députée de l'ARP traite ses compatriotes de "rats"

Polémique: Une députée de l'ARP traite ses compatriotes de "rats"

Entre ceux qui choisissent de rester au pays pour se battre, malgré les gros nuages qui planent toujours la Tunisie, et ceux qui décident de partir sous d'autres cieux, le débat fait rage et enrage. Sur les réseaux sociaux, et particulièrement sur le mur du docteur Moez Ben Salem, le débat bat son plein et oppose deux camps.

Tout est parti d'un article édité par Leaders et intitulé: "Dr Salma Moalla: pourquoi j'ai décidé de partir". Ce à quoi réagit l'élue du peuple Hager Ben Cheikh Ahmed. Et quelle réaction ! La députée est allée jusqu'à traiter sa compatriote de "rat". Voici ce qu'elle a écrit: "vous m'excuserez, mais il n'y a que les rats qui quittent le navire quand il coule. J'ai plus de respect pour ceux qui restent et se battent, s'engagent malgré tout, malgré les sacrifices..."

Certains internautes ont trouvé la réaction de Hager Ben Cheikh Ahmed, élue du peuple de surcroît, très disproportionnée, insultante même, et convoquent la liberté pour le médecin de faire son choix et tracer son chemin. "Mechanceté gratuite ! Salma reviendra quand elle aura quelque chose de plus à ramener à ce pays .... ce n'est pas une fuite ... c'est reculer pour mieux sauter ... bon courage et bon vent ..." lance une internaute visiblement choquée!. 

"Avec une élue pareille, payée par le contribuable tunisien, que pouvons-nous attendre de bon de l'ARP?", lance un autre internaute, avant d'ajouter: "Pour information, l'élue en question est issue du parti AFEK; cette femme est connue pour sa haine viscérale, morbide envers les médecins".

Et un autre d'enfoncer le clou: "un homme/femme qui fait de la politique doit soigner son langage et choisir ses mots, pour s'adresser au peuple qui l'a élu-e, c'est l'abcédaire de la Communication... malheureusement, beaucoup de nos pseudo-politiciens, sont figés au langage de "7wom"... et vous voulez que la Tunisie s'en sorte !"

Néanmoins, dans l'autre camp, l'on soutient la position de la députée. Pour ces internautes, étant donné la situation critique par laquelle passe le pays, partir serait quelque peu indécent.Et que quand on est un vrai partiote, plutôt que de quitter le navire, on doit rester , se battre et affronter les problèmes de face pour contribuer au sauvetage du pays. 

"Il n'y a que les rats qui quittent les navires est une expression française ... qu'elle a reprise ... il faut lire au 2ème degré. C'est comme quand on dit "on est pas sortis de l'auberge" ce n'est pas forcément pour décrire l'endroit physique ou on se trouve ...", écrit un internaute.

Une autre internaute, l'ancienne secrétaire d'Etat à la jeunesse Faten Kallel en a rajouté une couche pour soutenir sa collègue au sein du parti Afek Tounes,Hager Ben Cheikh Ahmed. Elle s'est prise carrément aux médecins: "Arrêtez de penser que vous êtes le centre du monde... par contre votre communauté est pleine de pourris qui se remplissent les poches sans scrupule, son rôle à elle (c'est-à-dire la députée) c'est de les dénoncer... sinon pour ceux qui partent c'est leur droit d'aller voir mieux ailleurs mais qu'ils arrêtent d'accuser le pays, ou ils y restent pour le changer ou ils partent en silence".

En somme, la polémique suite à la réaction de la députée ne fait que commencer et les débats feront certainement couler beaucoup d'encre...

Commentaires

Ajouter un commentaire