Un Tunisien installé en France relève les loupés dans l’interview de Fakhfakh sur France 24

Un Tunisien installé en France relève les loupés dans l’interview de Fakhfakh sur France 24

Adlen Kamoun, un Tunisien originaire de Sfax a relevé plusieurs loupés dans l’interview du chef du gouvernement sur France 24. Il les énumères un à un. Nous publions intégralement le texte tel quel (avec les coquilles).

" Monsieur le chef du gouvernement Tunisien, j’ai dans mon réseau des gens qui vous sont proches et j’espère qu’ils auront le courage de vous transmettre ce message sincère. J’autorise évidement mes nombreux amis journalistes qui me suivent à utiliser ce post comme bon vous semble mais en me citant.

Je viens de voir avec sidération et étonnement sincère votre interview sur France 24.
Je suis un professionnel de la stratégie, j’ai eu la chance de travailler pendant 20 ans avec les plus grands cabinets de conseil au monde et partout sur la planète. Je connais donc parfaitement les profils qui vous entourent et bien que je vous désigne, mes propos s’adressent avant tout à vos équipes !

Je viens d’un monde où chaque réunion ou intervention se préparent durement. Les enjeux, les risques, les objectifs, les éléments de langage, le timing et surtout le fameux « next step ».
Il semble que vos équipes payées très cher n’ont aucune idée de ce dont je parle !

Vous avez eu la chance incroyable de représenter la Tunisie, tous ses citoyens (nes) et toutes ses entreprises devant France 24. Je vous rappelle les enjeux de cette interview :

France 24, ce sont quatre chaînes mondiales d’information continue (en français, en anglais, en arabe et en espagnol), émettant 24h/24 et 7j/7 dans 355 millions de foyers sur les 5 continents.
France 24 rassemble 61,2 millions de téléspectateurs hebdomadaires mesurés dans 67 pays et elle est la 1ère chaîne d’information internationale au Maghreb et en Afrique francophone.

Votre interview est aujourd’hui traduite dans les 4 langues, et sera rediffusée toute la semaine et disponible sur la chaine youtube.
Un extrait est diffusé à chaque journal d’information toutes les 20 mn et régulièrement toute la semaine.
Cet entretien apparait sur la page principale du site France24 en premier et en énorme

En résumé le monde entier va voir votre prestation, des politiques, des investisseurs, des entreprises, des citoyens du monde, des touristes potentiels, des étudiants, des chercheurs, des fonds d’investissement, nos grands partenaires comme la BM, le FMI, l’UE, les ambassades et je pourrais continuer ainsi longtemps.

Pourriez-vous me citer une seule phrase factuelle de votre interview ? Vous nous enchaînez banalités sur banalités, aucune position claire, ne répondez pas aux questions, vous restez dans le flou total et pire que tout, vous enchaînez des phrases hors sol qui pourrait être utilisées par tout le monde et qui ne relis en rien vos paroles aux enjeux de la Tunisie.

Quels étaient les objectifs de cette interview ?

Vous avez fait l’exploit de ne citer aucun chiffre, aucune mesure, aucun appel, aucune proposition, aucun remerciement, rien le néant absolu

Alors que les pays les plus modernes du monde sont à genoux et croulent sous les ratés et les polémiques, il était simple de prendre le dessus et de gagner la guerre de l’image : Il était si simple si vous n’étiez pas entouré d’amateurs de construire un discours sur les axes suivants :

1 – Les politiques misent en place en Tunisie nous placent parmi les meilleurs pays du monde en termes d’efficacité et de sureté pour l’avenir. Vous auriez pu détailler les mesures et citer nos chiffres.

2 – Vous auriez pu jouer sur l’effet Raoult et dire que la Tunisie utilise et fabrique de la chloroquine,  les français vous aurez applaudi. Vous auriez pu parler des recherches génétiques du laboratoire Charles Nicolle et annoncer que la Tunisie travaille sur un vaccin pour promouvoir notre recherche de pointe

3 – Vous auriez pu mettre en valeur nos médecins et personnels de santé (en les refermant) et mettre en avant une image d’un pays « sur et compétent » vous auriez pu citer Bourguiba qui a fait le choix de miser sur la médecine d’urgence ce qui fait que nous avons sans doute parmi les meilleurs urgentistes et réanimateurs du monde. Vous auriez pu dire que des médecins Tunisiens sont allés aider l’Italie mais non ! Le fait que nous avons un tourisme de santé qui aurait bénéficié de cette image ne vous a pas effleuré

4 – Vous auriez pu citer nos agriculteurs qui se sont mobilisés et qui font que nous n’avons quasiment rien eu à importer alors que des pays annoncent des ruptures de stock et des famines. Vous auriez pu remercier les services de l’état et tous ceux et celles qui ont travaillés malgré les risques et annoncer des grandes réformes comme sur la digitalisation

5 – Vous auriez pu mettre en avant notre image technologique et nos chercheurs et parler des robots dans les rues, des drones, de la désinfection par UV, des camions labo, de l’intelligence artificielle, des applications etc… il y avait tant à dire pour soutenir notre recherche et nos entreprises vous auriez pu faire un appel à collaboration et aux investisseurs. Mais rien

6 - La France est sous la polémique du manque de préparation et de la dépendance des masques avec la chine : vous auriez pu parler des 150 ouvriers et ouvrières qui se sont enfermées dans leurs usines pour fabriquer des masques et expliquer au monde que la Tunisie est le premier fournisseur de masques pour toute l’Afrique et les inviter à nous en commander et à réfléchir à des partenariats dans le temps

7 – vous auriez pu parler des réflexions sur la mondialisation et expliquer que la Tunisie est prête à accompagner l’Europe dans la transformation des chaines logistiques pour ne plus dépendre de la chine et mettre en avant toute nos industries notamment pharmaceutique dans une nouvelle mondialisation plus humaine et plus régionale.

7bis Vous auriez pu parler de notre résolution commune avec la France à l’ONU et lancer un appel à soutenir cette résolution Franco Tunisienne. Cela ne doit pas vous sembler important mais en terme d’image vous avez raté une occasion en or c’est terrible !

8 – Nous sommes en Mai et toute l’Europe et l’Afrique se posent la question des vacances et des transports, vous auriez pu mettre en avant la sécurité dans notre pays et lancer un appel à la réouverture ciblée par pays des lignes aériennes en reprenant les excellentes propositions de votre ministre du tourisme Mohamed Ali Toumi permettant de mettre en place des protocoles sur et des Safe Zone. Vous auriez pu lancer un appel aux algériens ou aux maghrébins en général qui regardent massivement cette chaine.

9 – Vous auriez pu parler du retour de la nature en ces temps de migration pour les oiseux et être le premier homme politique à lancer un appel à un plan Marshall de l’écologique pour la méditerrané qui permettrais de créer des milliers d’emplois et traiter les problèmes énergétiques entre autres.

Vous me répondrez que vous avez autre chose à faire et que je prends beaucoup de temps a réagir à un épisode éphémère.

Je vous répondrai encore une fois que je suis un professionnel dont le métier est d’analyser les signaux faibles pour en tirer des prospectives et des stratégies.

Cette interview fait partie de ces signaux faibles qui trahissent une mentalité, un état d’esprit une gouvernance et surtout un état de fait. Si vous n’avez cité aucun des points que j’ai mentionné plus haut, c’est qu’ils ne sont pas affichés dans votre esprit comme des obsessions prioritaires qui vous hanteront jour et nuit. Vous ne devriez même avoir besoin d’un conseiller pour y penser.

Semaine après semaine nous ratons occasions après occasions permettant de tracer une ligne claire qui sortirait notre si beau peuple de la misère.

Il n’en ait rien car vous et tout ce qui se revendiquent comme politique dans ce pays n’ont qu’une obsession celle de vos intérêts premiers, de vos alliances de pacotille et celle de vos deals et intérêts cachés.
Continuez tous vous tenir par la barbichette jusqu’à ce que, encore une fois le valeureux peuple Tunisien se lève et se rappelle à vous.
Vous parliez au monde ! Quelle occasion ratée pour placer la Tunisie au centre de l’après COVID."

Adlen Kamoun

 

Votre commentaire

  • Soumis par ali lotfi benhammoud le 15 Mai, 2020 - 17:11
    j avais fait un commentaire sur l' article de A. Kammoun. Pourquoi n' est-il pas publié ???
    Adresse mail: 
    abenhammoud@hotmail.com
  • Soumis par ridha le 14 Mai, 2020 - 12:49
    j'aurai bien aimé voir aussi ce qu'il a réussi à transmettre pas seulement les loupés. Je ne les supporte plus tous ces étrons donneurs de conseils. j'ai l'impression qu'on se focalise un peu trop sur les choses négatives, alors qu'à côté de ça il y a une réinvention de la société, certe timide mais propose d'autres choses. Et ces choses-là ne sont pas mis en lumière
    Adresse mail: 
    rlahmar@yahoo.com
  • Soumis par Esmeralda le 13 Mai, 2020 - 19:47
    M. Halouani, veuillez vous attarder plus sur le contenu que sur la forme. Ce qu'il dit est très intéressant alors s'il y a quelques coquilles ce n'est pas bien grave....
    Adresse mail: 
    esmeralda@yopmail.com
  • Soumis par Adel le 13 Mai, 2020 - 14:18
    Bravo si Adlen, bien loupé
    Adresse mail: 
    adelbendakhlia@yahoo.com
  • Soumis par Mohamed Halouani le 13 Mai, 2020 - 10:34
    Je trouve désolant que vous n'ayez pas pris le temps nécessaire d'accorder une double lecture de cet article qui est plein de coquilles, comme si la syntaxe n'existait pas, ni la grammaire.
    Adresse mail: 
    mhalouani@hotmail.com
  • Soumis par Fekih Ali Mounir le 12 Mai, 2020 - 23:53
    Mr Adlen, vous avez bien détaillé vos pensés et points de vue à propos de l’interview du chef du gouvernement sur France 24. Vous etes un vrai professionnel dans la matière et la TUNISIE a vraiment besoin de vous. Dommage que Mr Fakhfekh ait rateé cette occasion.
    Adresse mail: 
    mounir.fekih@sfahs.net