Entre balai et serpillière le cœur de Marzouki balance

Entre balai et serpillière le cœur de Marzouki balance

 

L’ancien président provisoire Moncef Marzouki a beaucoup de temps libre. Vivant aux frais de la princesse, pour les trois ans passés à Carthage, il griffonne faute d’écrire des livres maintenant qu’il ne peut produire ni libre blanc ni livre noir.

Il griffonne d’autant plus utilement qu’il peut être victime comme tout un chacun d’insomnie.

Alors vendredi aux aurores, il a produit sur sa page officielle un post des plus étranges. Il y fait le relevé des « attaques médiatiques » dont il a été l’objet durant son mandat en affirmant qu’il est avec « le président Mohamed Morsy qu’Allah le libère de sa captivité » le président qui a fait l’objet le plus de « rumeurs et de calomnies »

Rappelant que l’ancien directeur de cabinet présidentiel Ridha Belhadj avait qualifié ces rumeurs d’« injustes » il estime qu’elles sont produites par une « salle d’opérations » mise en place à cet effet par ses adversaires politiques.

Alors il mélange pêle-mêle parmi ces rumeurs la réunion à Tunis des amis de la Syrie et l’extradition de l’ancien premier ministre de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, deux événements avérés qui se sont déroulés alors qu’il était président de la république ainsi que du reste le score qui lui a permis d’accéder à cette fonction.

Non content de faire étalage de « ses faits d’armes », il annonce l’ouverture d’un concours aux « esprits créatifs » en matière de mensonges et de rumeurs à son égard qui seront récompensés respectivement par la serpillière et le balai d’or.

Alors calomniateurs et menteurs à vos marques partez…Marzouki a besoin de vous pour vivre et exister.

Commentaires

Ajouter un commentaire