Le Maroc interdit la confection et la commercialisation de la burqa

 Le Maroc interdit la confection et la commercialisation de la burqa

Les autorités marocaines ont interdit la confection et la commercialisation de la burqa pour des raisons sécuritaires. Lundi 9 janvier, les Pachas (autorités locales) de plusieurs villes du Royaume ont envoyé une lettre avec un avertissement, à tous les vendeurs repérés, leur interdisant la confection et la vente de ce style de vêtement.

Les autorités ont donné aux personnes concernées un délai de 48h à compter de la date de réception dudit communiqué, pour se débarrasser de tous les stocks encore disponibles à la vente. Il est précisé, comme mesure répressive, qu’il sera procédé à la saisie du local et à l’interdiction de fabrique et de revente dans l’avenir, en cas de non respect de ces instructions dans les délais impartis. Selon certaines sources, ces mesures sont purement sécuritaires. Précisons qu’aucune information officielle n’a été diffusée pour le moment.

Le Conseil supérieur des Oulémas, une instance officielle chargée d'appuyer la politique religieuse musulmane du pays, ne s'est à ce jour jamais prononcé sur la question de l'interdiction du voile intégral. Au Maroc, aucune loi n'interdit le port du voile islamique intégral dans des lieux publics, contrairement à la France, la Belgique et les Pays-Bas.

La burqa est à l'origine le vêtement traditionnel des tribus pachtounes en Afghanistan, où il avait été rendu obligatoire par les talibans. Ce long voile, bleu ou marron, couvre complètement la tête et le corps, un grillage dissimulant les yeux.

Commentaires

Ajouter un commentaire