Tunisie: démission de certains directeurs de radios publiques

Les directeurs de la Radio Culture, Radio Jeunes, Radio Tunis Chaine Internationale et Radio du Kef, viennent d’annoncer leur démission de leurs fonctions.

En colère contre la désignation d’un nouveau Président Directeur Général, les démissionnaires qualifient d’«humiliant et irresponsable» l'attitude du gouvernement vis-à-vis de l’Etablissement de la radio tunisienne.

Ce traitement, ont-ils dit, ne peut aucunement favoriser l’instauration d’une information réelle au service de la démocratie et de la société citoyenne.

La démission intervient suite à la nomination intempestive, via le site web du Jort, d’un nouveau président-directeur général de la Radio tunisienne, sans préavis de l’actuel P.d.g. Habib Belaïd et sans concertation avec les instances nationales et syndicales concernées, lit-on dans un communiqué rendu public hier.

Les démissionnaires ont exprimé leur colère face au limogeage humiliant de l’ancien PDG., sans prendre en considération son parcours militant, durant cette période délicate que vit le pays.

Bien que les responsables aient commis une maladresse (car ils auraient dû informer Belaïd de la  nomination de son successeur Mohamed Meddeb et organiser la passation), cette affaire a pris une dimension qu’elle n’aurait pas dû, car il ne s’agit en aucun cas d’un limogeage puisque l’ancien PDG a exprimé depuis des mois son intention de partir indiquant que sa mission était ponctuelle et qu’elle a pris fin.

Anis Bouzidi