Tunisie : Révocation de 81 magistrats

Dans le cadre de l’assainissement du secteur de la magistrature, le ministère de la Justice vient d’annoncer le samedi 26 mai 2012, la révocation de 81 magistrats sans fournir des détails concernant leurs identités.

Tout en se réservant le droit de soumettre "si nécessaire" certains dossiers à la justice le ministère précise qu'il s'agit "d'une première liste" de magistrats accusés "suite à une enquête approfondie" menée par le ministère "d'avoir persévéré dans l'erreur ne tenant pas compte de l'opportunité offerte par la révolution pour se remettre en cause et retrouver le droit chemin".

"Il est devenu impératif de mettre un terme à cette situation marginale qui porte atteinte à l'honneur de la magistrature, à sa dignité et à son intégrité et place la crédibilité des magistrats et des institutions de l'Etat de manière générale dans une situation douteuse et suspecte», a constaté le ministère sans donner de détails sur les dépassements et les actes incriminés.

Le ministère de la Justice cite dans son communiqué l'article 44 de la loi N°29 de l'année 1967 en date du 14 juillet 1967 relative à l'organisation judiciaire, au conseil supérieur de la magistrature et au statut de la magistrature.