Accès interdit aux monts Chaâmbi, Semama, Mghilla et Salloum

Accès interdit aux monts Chaâmbi, Semama, Mghilla et Salloum

 

Le ministère de la Défense nationale a indiqué, lundi, que l’accès aux monts Chaâmbi, Semama, Mghilla et Salloum a été interdit pour des raisons de sécurité.

Ces hauteurs ont été déclarées “zones d’opérations militaires fermées” et interdites d’accès afin de préserver les citoyens contre les risques d’explosion des mines plantées par les terroristes qui y sont retranchés, ajoute le ministère dans un communiqué. Le ministère de la Défense fait remarquer que le nombre de victimes des mines antipersonnel a augmenté au cours de la dernière période.

Il rappelle, aussi, que des affrontements armés entre les unités de l’Armée nationale et des terroristes ont parfois lieu dans ces zones.

Les montagnes “Abdeladhim”, “Douleb”, “Khchem el Kalb”, “Tam Smida”, “Deriana”, “Tayoucha”, “Biriniou”, “Lajred”, “Kassar El Kallal” et “Ouergha” ont été déclarées “zones d’opérations militaires”.

Toute personne se trouvant sur ses lieux doit obtempérer aux sommations de s’arrêter, recommande le ministère.

Un berger, originaire de la localité de Fej Bouhsine, située à proximité de la zone militaire tampon de Chaâmbi (gouvernorat de Kasserine), a été blessé à la jambe, dimanche soir, dans l’explosion d’une mine, d’après une source médicale à l’hôpital régional de Kasserine.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.