Cérémonie du Fark de Ben Ali : Foued Mebazaa n’était pas le bienvenu !

Cérémonie du Fark de Ben Ali : Foued Mebazaa n’était pas le bienvenu !

Sa première épouse Naima Kefi et ses filles Dorsaf, Cyrine et Ghazoua ainsi que ses gendres Slim Chiboub, Marouane Mabrouk et Slim Zarrouk, ont organisé, dans l'après-midi de mercredi 25 septembre,  la cérémonie du Fark de l’ancien président Zine Al Abidine Ben Ali, enterré à Medine samedi dernier, au domicile de Naima à Carthage Dermech. Beaucoup de personnalités parmi les anciens ministres qui ont travaillé sous sa houlette ou encore ses amis étaient présentes. Il s’agit de : Abderrahim Zouari, M’hamed Berrejeb, Manser Rouissi, Chedly Neffati, Mohamed Jery, Abdellah Kaabi, Samir Labidi, Mohmed Jegham, Habib Ammar, Abdelwaheb Abdallah, Chadli Ayari,  Ali Chaouech, Abdallah Kallel, Yadh Ouedherni, Samira Bel Haj Khayache, Naziha Zarrouk, Tijani Haddad, Mohamed Hédi Triki, Hédi Djilani, Ali Seriati, Kamel Eltaief, Abderrahmane Belhaj Ali, ainsi que l’ancien opposant de Ben Ali, Ahmed Nejib Chebbi, Monhder Frigi, Mahmoud Bellalouna et Salem Ben Abdelkader. On a également relevé la présence de Kamel Morjane et Hatem Ben Salem, respectivement ministre de la fonction publique et ministre de l’Education.

L’ancien président intérimaire et président de la chambre des députés Foued Mebazaa était, à son tour, venu présenter ses condoléances à la famille du défunt. Mais sa présence n’a pas été appréciée par la plupart des présents et il a dû quitter rapidement les lieux. L’ancien président de la chambre des conseillers Abdallah Kallel l’a complètement ignoré refusant de lui serrer la main. Il l’a accusé d’ingratitude vis-à-vis de l’ancien président Ben Ali et d’avoir dénaturé l’histoire et déformé les faits au cours de son intérim à Carthage. Mis en quarantaine, il a préféré rentrer chez lui.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.