Choquant : L’affaire des « Stents » cache un réseau de malfrats, selon l’UPR

Choquant : L’affaire des « Stents » cache un réseau de malfrats, selon l’UPR

Le parti de l'Union populaire républicaine (UPR) ne cesse de dévoiler de graves affaires de corruption et de malversations surtout dans le domaine de la santé.

Dans un nouveau communiqué édité ce lundi 1er aout, le parti affirme que l’affaire des « Stents » cachait un réseau de malfrats.

Signé par son SG Dr. Lotfi M’RAIHI, le communiqué appelle la  CNAM, le ministère de la santé et de la justice à ne pas couvrir les corrompus !

Dans l’attente des précisions du ministère de la santé et la réaction de la justice, voici le contenu intégral du communiqué:

« A l’UPR, nous avons, à maintes reprises, dénoncé des scandales liés à la santé publique. Le dernier en date étant l’usage de  « Stents » périmés installés à des dizaines de patients. Ayant été contraint de reconnaitre la véracité de nos affirmations, le ministère de la santé n’a pas daigné à ce jour, convoquer les patients concernés afin d’effectuer les contrôles adéquats et de les informer des risques encourus.

Suite à cette révélation, de nouvelles données documentées nous sont parvenues qui prouvent l’existence d’un réseau de corruption, piloté par le dénommé M.B.M et qui joue le rôle d’intermédiaire entre certains cardiologues et la CNAM. Profitant de  connivences avec certains directeurs régionaux, il obtenait des prises en charge immédiates pour des opérations de pause de « Stents » sans se soumettre à un avis préalable de contrôle médical. Ces facilités sont accordées contre des pots de vin matériels ou en nature, telle que des voyages à l’étranger à la charge totale des fournisseurs de ces dispositifs.

Ces déplacements ont souvent lieu en marge de congrès médicaux de cardiologie, comme en attestent les billets d’avion et les notifications d’entrée et de sortie  des frontières.

Le remboursement intégral des « Stents » par la CNAM supporté de fait par la communauté nationale, est détourné, au plus du  tiers du montant, par une chaîne d’intervenants en commençant par le premier intermédiaire sus-cité, en passant par les cliniques privées, les médecins et les directeurs régionaux de la caisse et en arrivant enfin aux surveillants des blocs opératoires. Les ristournes sont remises aux bénéficiaires soit en dinar soit en devises. Dans ce cas, les bénéficiaires reçoivent dès leur arrivée à l’étranger des cartes de crédit.

D’ailleurs, il y a quelques jours, un groupe de cardiologues était en croisière en Méditerranée, les invités  d’un des importateurs de « Stents », en reconnaissance des services rendus.

Comment ne pas s’interroger alors sur les difficultés financières de la CNAM ?

Pourquoi l’importation de ces dispositifs ne fait-elle pas partie du monopole de la PCT ? Cette proposition maintes fois évoquée, n’a cessé d’être combattue, rejetée et enterrée par les lobbies corrompus.

A l’UPR, nous comptons porter toutes les données et tous les documents en notre possession à la justice. Notre confiance est entière dans notre système judiciaire pour prendre les mesures nécessaires, efficaces et dissuasives à l’encontre des coupables. Toutefois, nous nous interrogeons sur le fait que des personnes directement impliquées dans cette affaire et dont certains l’ont ouvertement reconnu, puisse continuer à jouir d’une totale liberté. »

Votre commentaire

  • Soumis par Anonyme le 3 Août, 2016 - 11:00
    Sans commentarie no comment
  • Soumis par nabil hmaied le 2 Août, 2016 - 23:05
    liste des médecins svp
  • Soumis par Hichem Ennouni le 2 Août, 2016 - 21:52
    L arbre qui cache la forêt. C est malheureux et degradant quand il s agit d'être trompé par son médecin rien que pour l argent et l enrichissement illicite. s agità
  • Soumis par Nabiha ben Sassi le 2 Août, 2016 - 19:06
    C montrueux il doivent ētre radiés de l'ordre des médecins Plus rien n'est noble danw ce pays d'impunités!!
  • Soumis par Tartuffe de tarascon le 2 Août, 2016 - 17:13
    Dr Mraihi et Dr Bouraoui sont me semble t il des medecins aussi je me permets de leur rappeler que le Cnom est a leur disposition pour les aider dans leur noble demarche d assainissement de la sante. acte pour lequel nous sommes tres reconnaissants et admiratifs devant tant de courage et de sincerite !
  • Soumis par Bouraoui le 1 Août, 2016 - 13:18
    Dr Mehraihi vous êtes dans le vrai. Vous êtes en dessous de la vérité, les stents sont un problème, les pacemakers aussi, les prothèses cardiaques aussi. les orthopédistes font la même chose avec les prothèses orthopédiques, les ophtalmo avec les produits ophtalmo, les ORL tout le monde mène sa barque comme il peut.