Crise libyenne : Percée de taille après la rencontre entre Al Sarraj et Haftar

Crise libyenne : Percée de taille après la rencontre entre Al Sarraj et Haftar

 

Le chef du Conseil présidentiel libyen, Fayez As-Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar ont réalisé lors de leur rencontre lundi 13 février 2017 une avancée inattendue au Caire, qui ouvre la voie à une sortie de crise.

En effet, selon le site « Liberté-Algérie », au moment où certains parlaient d’efforts entrepris par Rached Ghannouchi chef du mouvement Ennahdha dans ce sens, la partie égyptienne a réussi à mettre à exécution ce projet de réunion entre les deux hommes au Caire même.

L’entrevue a permis une avancée inattendue, ouvrant ainsi la porte à un dénouement heureux de la crise libyenne, qui a bouclé hier six ans. D’après l’agence de presse italienne Aki, les deux hommes ont convenu de la réorganisation du Conseil présidentiel et la mise en place d’un conseil militaire que présidera le maréchal Haftar.

Il a été décidé, également, de revoir la composante du Conseil présidentiel sous la direction de Fayez As-Sarraj avec deux vice-présidents de l’est et du sud du pays”. Il s’agirait de l’actuel vice-président Fethi al-Medjbari et du député du Parlement représentant le Sud, Abdelmadjid Seif An-Nasr. La même source souligne que l’accord prévoit “la formation d’un gouvernement restreint de crise présidé par Fayez As-Sarraj” et “la constitution d’un conseil militaire qui regroupera toutes les factions militaires existantes dans les deux zones est et ouest, y compris les milices de la ville de Misrata”.

Selon l’agence adniki.net, qui cite une source bien informée, la rencontre entre Haftar et As-Sarraj au Caire a été rendue possible grâce à une “initiative égyptienne pour rapprocher les positions des deux hommes”. Il y a lieu de signaler la présence surprise à ce rendez-vous d’Aguila Salah, le président du Parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale jusqu’à la création du Conseil présidentiel de Fayez As-Sarraj. L’information a été confirmée par le site d’information libyen Bawabat Ifriqiya al-Ikhbariya.

«  Le résultat ayant sanctionné cette rencontre au Caire entre Haftar et As-Sarraj conforte la démarche algérienne pour le règlement de la crise dans laquelle est plongée la Libye depuis la chute du régime du colonel Mouammar Kadhafi, tué en octobre 2011 », affirme le même site « Liberté-Algérie

Votre commentaire

  • Soumis par Said Benrebeh le 17 Février, 2017 - 16:11
    Bien sur personne n'en parlera, car c'est Ghannouchi qui a tout organisé et c'est grâce a ses efforts que tout s'est bien passé...