Décès du berger torturé par des terroristes

Décès du berger torturé par des terroristes

Le berger torturé, samedi par des terroristes, est décédé, dimanche après-midi à l’hôpital militaire de Tunis, a affirmé le porte-parole du ministère de la défense Belhassen Oueslati à l’Agence TAP.

Mohamed Griri a été transporté en hélicoptère militaire de l’hôpital régional de Kasserine vers l’hôpital militaire de Tunis où il a succombé à ses blessures, a ajouté la même source.

Griri a été brutalement agressé par un groupe terroriste retranché au mont Chaâmbi (gouvernorat de Kasserine) pendant qu’il guidait ses moutons vers la zone militaire fermée.

Le ministère de la Défense nationale avait indiqué, samedi dans un communiqué, que des terroristes ont violemment frappé un berger et lui ont coupé un bout de son nez avant de le relâcher.

Aussitôt avisée, une formation militaire s’est déplacée en urgence sur les lieux de l’incident et a transporté le berger en ambulance à l’hôpital régional de Kasserine, selon le même communiqué.

Une opération de ratissage a été lancée dans les périmètres de l’incident pour traquer le groupe terroriste.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.