Echec de négociation entre IJABA et le ministère de l’enseignement supérieur

 Echec de négociation entre IJABA et le ministère de l’enseignement supérieur

 

Une séance de négociation tenue mercredi entre le bureau exécutif national de l’Union des enseignants universitaires chercheurs tunisiens (IJABA) et les représentants du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, n’a abouti à aucun accord.

Selon un communiqué publié par IJABA sur sa page Facebook, la réunion a duré plus de quatre heures sans aboutir à aucun accord. La même source a signalé que la séance de négociation restera ouverte jusqu’au lundi 28 mai, faisant remarquer que la grève demeurera aussi ouverte tant qu’aucun accord n’a été conclu entre les deux parties.

Le communiqué précise que le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a appelé, lors de cette séance, à la levée de la grève en contrepartie de la signature d’un document officiel, sous forme d’accord, dans lequel il est indiqué que le ministère de tutelle reconnait le syndicat IJABA comme partenaire officiel dans la réforme.

Le document indique également que le statut des enseignants universitaires sera élaboré par les deux parties tout en respectant la grille salariale et en fixant un plafond pour sa mise en œuvre (décembre 2018) soulignant que l’enseignement supérieur est aujourd’hui classé parmi les priorités du gouvernement.

De son côté, IJABA propose de reporter les examens au mois de septembre prochain et à œuvrer à finaliser l’élaboration du nouveau statut des enseignants universitaires au cours des mois de juillet et août. IJABA recommande aussi d’organiser un concours pour recruter des doctorants, appelant à l’augmentation du budget du ministère de l’enseignement supérieur.

Le communiqué ajoute que le bureau exécutif d’IJABA examinera la proposition du ministère de tutelle dans le cadre de son conseil national prévu le dimanche 27 mai 2018.

Commentaires

Ajouter un commentaire