ETAP : Saisie des comptes bancaires-les impayés des entreprises publiques envers elle dépassent les 1700 MD

  ETAP : Saisie des comptes bancaires-les impayés des entreprises publiques envers elle dépassent les 1700 MD

 

 Il n’y a pas que l’importation des phosphates qui est une première historique en Tunisie. L’entreprise tunisienne d’activités pétrolières (ETAP), société nationale dans le domaine pétrolier a vu ses comptes bancaires saisis par le ministère des Finances. Ça doit être aussi sans précédent.

La raison de cette situation est exposée par le secrétaire général du syndicat de base de l’ETAP, Kais Bejaoui. Selon lui, les impayés des entreprises publiques, notamment la STEG et la STIR, envers l’ETAP ont dépassé les 1700 millions de dinars.

Dans une déclaration à la TAP, il a mis l’accent sur la situation financière difficile de l’ETAP, notamment à la lumière de non règlement de ses dus, d’où son incapacité à honorer ses engagements financiers envers ses partenaires étrangers ainsi que l’Etat.

Bejaoui a fait savoir, à cet égard, que le ministère des Finances a effectué une saisie sur les comptes bancaires de l’ETAP.

D’après lui, les gouvernements précédents sont responsables de la situation difficile que traverse l’entreprise pétrolière, précisant que la situation actuelle est le résultat des politiques balbutiantes des gouvernements, vu le manque de responsabilité du ministère de l’Industrie et l’incapacité de la Présidence du Gouvernement à identifier des solutions, notamment pour injecter des fonds aux entreprises publiques endettées afin de les voir sortir de leur crise financière.

Il a appelé à l’impératif de mettre en œuvre les recommandations du dialogue national de l’énergie, tenu en juin 2019, et d’instituer l’ETAP comme opérateur national des champs pétroliers et du gaz, en simplifiant les procédures juridiques et en fournissant les moyens techniques et humains.

Aujourd’hui, c’est le cercle vicieux, l’ETAP n'arrive plus à honorer ses engagements avec ses fournisseurs étrangers et avec les compagnies énergétiques qui exercent dans notre pays  parce qu'elle-même n'est pas payée essentiellement par la STEG.

Votre commentaire

  • Soumis par Zouheir le 20 Septembre, 2020 - 20:54
    "notamment la STEG et la STIR, envers l’ETAP ont dépassé les 1700 milliards de dinars." vous voulez dire millions de dinars
    Adresse mail: 
    z.bouchaddakh@yahoo.fr