Exode des médecins: La Tunisie laisse faire, l'Algérie prend des mesures...brutales 

 Exode des médecins: La Tunisie laisse faire, l'Algérie prend des mesures...brutales 

 

L'exode massif et inquiétant des médecins vers l'Hexagone ne semble pas concerner la Tunisie seulement.Si les autorités tunisiennes n'ont jusque-là pas levé le petit doigt pour trouver des solutions et arrêter à temps cette grave hémorragie, tel n'est pas le cas de l'Algérie. Ainsi, notre voisine de l'ouest, elle, n'a pas regardé à faire. Elle vient de prendre des mésures, assez brutales, pour empêcher l'exode des médecins algériens. Pour Alger, pas question de dépenser des sommes astronomiques pour la formation des toubibs et les laisser partir ailleurs sans réagir.

Ainsi, dans un communiqué rendu public récemment, le conseil de l'ordre des médecins algérien a annoncé que les demandes d’attestations d’exercice et de bonne conduite, nécessaires pour la constitution du dossier d'immigration et d'exercice temporaire des médecins en France étaient suspendues.

“Il est porté à la connaissance de nos confrères, que les dépôts de demandes pour l’attestation d’exercice et l’attestation de bonne conduite sont suspendus jusqu’à nouvel ordre”, lit-on dans le communiqué.

A noter que ces attestations sont exigées dans la procédure de demande d’exercice en France, contenue dans le nouveau décret français dont le but est d'attirer les médecins étrangers vers l'Hexagone. 

Si certains médecins algériens jugent cette méthode brutale et critiquent un gouvernement qui ne prend pas de mesures incitatives à même de retenir les médecins, qu'en est-il de la Tunisie où les médecins, confrontés aussi à un ras-le-bol et à un secteur de la santé au bord de l'asphyxie, continuent à prendre leurs cliques et leurs claques pour aller faire le bonheur d'autres patients sous d'autres cieux. A quand la fin de l'hémorragie ?

 

Votre commentaire

  • Soumis par Bechir Toukabri le 19 Février, 2018 - 20:18
    Voilà une mesure intelligente, et merde à la liberté et aux Droits de l'homme. Bien sur pour prendre une telle décision il faudrait des dirigeants qui ont des couilles? Ce qui malheureusement n'est pas le cas de nos dirigeants en Tunisie.
  • Soumis par sam le 30 Janvier, 2018 - 06:24
    je trouve que l"Algérie encourage l"exode, ils ont tabassé a cout de matraque les médecins. le message qu"ils doivent comprendre foutez le camps, toutes façons on se soigne a l"étranger