HAICA : la loi sera appliquée sur tous les médias contrevenants, y compris Nessma TV

 HAICA : la loi sera appliquée sur tous les médias contrevenants, y compris Nessma TV

 

Hichem Snoussi, membre de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) a affirmé que la loi sera appliquée à tous les médias contrevenants y compris Nessma TV. Il réagissait au refus de cette chaine de se plier aux décisions de la HAICA

Joint par l’agence TAP, Snoussi a critiqué l’obstination de Nessma TV à faire de la propagande politique, faisant observer que cette attitude n’empêchera aucunement l’instance d’appliquer la loi. Et d’ajouter que la chaîne en question a envoyé “des documents non sérieux” à la HAICA, ne portant pas de cachets et ne répondant pas aux conditions juridiques.

Il a déploré une tentative de gagner du temps et de continuer à atermoyer, en violation de la loi. Le membre de la HAICA a démenti les informations selon lesquelles la chaîne Zitouna transmettait de l’étranger. Il a affirmé que la chaîne dispose de studios en Tunisie et est soumise à la loi en vigueur qui prévoit des peines allant des mises en demeure aux amendes et à la saisie des équipements.

Sur la question de fin de mandat de la HAICA, Snoussi a tenu à préciser que l’instance détient le quorum légal (6 membres) et qu’elle continue à travailler dans la légalité, conformément aux dispositions transitoires de la Constitution.

Samedi dernier, la chaîne privée Nessma TV a publié une déclaration, en réaction à la décision de la HAICA de suspendre la transmission de ses programmes. Elle y estime que la HAICA est considérée comme dissoute, en vertu du décret-loi 116 qui fixe son mandat à 6 ans non reconductibles. Ce qui coïncide le 3 mai 2019, constate Nessma TV dans sa déclaration.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.