Hommage au professeur Mohamed Kamoun, premier ophtalmologiste tunisien  

Hommage au professeur Mohamed Kamoun, premier ophtalmologiste tunisien  

A Gauche le Pr Mohamed Kamoun

Encore une fois la mort touche une sommité du domaine de la médecine Tunisienne. Il s’agit du Professeur Mohamed Kamoun, premier ophtalmologiste Tunisien depuis 1969, décédé le dimanche 20 septembre 2020.

Le défunt  est considéré comme le leader de l’ophtalmologie moderne en Afrique du Nord depuis 1969. Au cours de son riche parcours, il a marqué l’histoire de l’ophtalmologie tunisienne par une multitude de challenges réussis : 

-Le Professeur Mohamed Kamoun a  introduit les lentilles de contact en 1975 et a mis en place la première usine de fabrication de lentille en 1980. Il a par la suite développé cette usine pour la fabrication de lentilles innovants pour la chirurgie Rétino-vitréenne MK1 / MK2 ;

-Il a acquis le premier Laser Argon pour le traitement de la rétinopathie diabétique en 1980 ;

-Il a introduit dans sa clinique le premier appareil pour la chirurgie de la cataracte par phacoemulsification 1982. 

-Il a introduit  la chirurgie réfractive en Afrique du Nord avec la première plateforme Laser pour la correction de la vision : traitement de myopie, hypermétropie, et astigmatisme en Afrique du Nord en 1993 ;

Il a été derrière la révolution technologique dans le monde de l’ophtalmologie en Afrique du Nord par plusieurs innovations qui n’ont jamais pris fin dont on peut citer l’acquisition du premier Laser Femto-seconde en 2007 pour la correction des défauts de vision des yeux de la myopie allant même à la presbytie par le Presbylasik , ainsi que l’utilisation du premier laser femto seconde pour la chirurgie de la cataracte en 2015.

Aujourd’hui l’ophtalmologie pleure son père et lui exprime sa gratitude après des années et des années de partage, un partage d’expériences riches, de savoir-faire et de belles relations humaines.

Tout le corps médical rend en ce jour un bel hommage au Pr Mohamed Kamoun et exprime sa reconnaissance envers le premier ophtalmologue Tunisien qui a honoré son pays dans les congrès internationaux et a porté son drapeau très haut montrant à chaque occasion la compétence Tunisienne.

Adieu le père, Adieu le professeur qui a dit un jour : La médecine est un art, et l’ophtalmologie est l’art le plus précieux »
 
Adieu l’artiste ! Repose en Paix ! On ne t’oubliera jamais ! 

Votre commentaire

  • Soumis par Mohamed ali El Afrit le 23 Septembre, 2020 - 05:46
    C’était un père pour nous tous ophtalmologistes ,jamais avare en conseils scientifiques dans notre métier ,et de vie puisqu’il était notre aîné. Il aura marqué son époque et laissera un souvenir impérissable.Heureusement que son fils Haykel a tous les atouts pour continuer dans la même voie.
    Adresse mail: 
    ali.elafrit@yahoo.fr