Kerkennah cherche ses morts et la Tunisie regarde ailleurs !

Kerkennah cherche ses morts et la Tunisie regarde ailleurs !

 

S'il est un phénomène triste et regrettable qui est en train de gagner du terrain au sein de la presse tunisienne, c'est bien la recherche du buzz et le traitement d'informations inutiles et sans intérêt majeur alors que le plus important est ailleurs.

Depuis quelque temps, il est fréquent de voir affichés en gros titres des informations ineptes du genre: "un Franco-algérien condamné à 4 mois de prison pour un baiser", "De la viande hâchée de chat vendue en conserve", et la liste est longue. De sujets de cette banalité troublante occupent la scène publique depuis quelques jours. Et pourtant l'essentiel est ailleurs. Des sujets graves et importants sont relegués au second plan sans que cela n'émeuve personne. Autant dire que la maison brûle et tout le monde regarde ailleurs.

Pourtant, à Kerkennah, à quelque deux cents kilomètres de la capitale, soixante personnes sont mortes et d'autres sont portées disparues. Sans que cela dérange notre tranquillité. Au contraire, nous menons paisiblement notre vie, comme si de rien n'était.

Combien de Tunisiens sont au courant du naufrage, dimanche dernier, au large de Kerkennah, d'une embarcation transportant des migrants clandestins? Jusqu'à l'heure où nous mettons cette information en ligne, des unités de la Marine nationale poursuivent leurs recherches en vue de trouver des rescapés du naufrage.

Selon le ministère de la Défense, un bateau de plongée est actuellement sur les lieux pour retrouver les débris de l’embarcation, ajoutant que des équipes italienne et maltaise participent aux opérations de recherche des corps et ...d'eventuels survivants.

Comment peut-on comprendre que les Tunisiens s'intéressent autant à "ce couple et leur bisou" et se préoccupent comme d'une guigne de la catastrophe qui frappe leurs concitoyens? 

Il suffit de parcourir les journaux, les sites web et compte facebook des différents partis politiques ou même de particuliers...Pas un piètre mot sur ce drame qui continue pourtant d'endeuiller des familles entières.

Sont-ce les circonstances floues de la tragédie qui ont occasionné ce silence de cimetière? On ne le sait ! Toujours est-il que le ministère de la Défense a publié lui même un communiqué indiquant que l’un de ses navires est entré en collision avec une embarcation transportant des migrants clandestins, au large de Kerkennah. Les rescapés eux accusent carrément l'armée d’être responsable de ce drame ayant fait une soixantaine de morts.

Selon le témoignage d'un rescapé, "l’intervention de la patrouille militaire était musclée, et que les marins soldats ont heurté l’embarcation provoquant ainsi son naufrage non loin des côtes italiennes".Des enquêtes sérieuses doivent être menées pour reconstituer les circonstances du drame et punir, pourquoi pas, les auteurs.

O.D.
 

Commentaires

Ajouter un commentaire