La BAD maintient son bureau de Tunis

La BAD  maintient son bureau  de Tunis

Le chef du gouvernement a profité de sa visite à Abidjan pour rendre une visite de courtoisie au président de la Banque africaine de développement (BAD), le nigérian Akinwumi A. Adesina.  Elu à ce poste  le 28 mai 2015,  il a compté parmi ses concurrents à ce poste le tunisien Jalloul Ayed ancien ministre des Finances.

Oublié cette séquence puisque le premier responsable de la banque continentale était tout sourire en recevant son hôte de marque, le premier haut dirigeant tunisien à visiter le siège de la BAD depuis son retour dans ses locaux de  la capitale ivoirienne après les onze ans qu’elle a passés à Tunis qui a servi d’ « agence temporaire de relocalisation » en raison de la guerre civile qui a secoué ce pays.

Habib Essid a tenu à  inviter en personne le président de la BAD à visiter la Tunisie à l’occasion de la conférence internationale  des investisseurs prévue en septembre pour assurer des financements aux projets inscrits dans le cadre du plan quinquennal 2016-2020.

M. Adesina a assuré pour sa part le chef de gouvernement que le bureau  de Tunis de la BAD sera maintenu. « Il n’est pas question de le supprimer » a-t-il dit en faisant valoir  la nouvelle politique de la Banque au titre de la décentralisation de ses représentations.

L’Assemblée générale tenue en mai dernier pour l’élection du nouveau président a été l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la Banque, au cours de laquelle les participants au premier rang desquels le Président Alassane Ouattara a dit « merci à la Tunisie » pourtant absente de ces assises.

R.B.R.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.