La démocratie ne signifie plus rien pour la plupart des Tunisiens

La démocratie ne signifie plus rien pour la plupart des Tunisiens

L'institut One to One a présenté tout dernièrement les résultats d’un sondage d’opinions qui a concerné trente-quatre pays africains. Cette étude, appelée  « l'Afrobaromètre », lancée depuis 1999 « est financée par des ONG, la Banque mondiale, la Fondation Bill et Melinda Gates, le State Department, la Fondation Mo Ibrahim.» Elle a pour but de « donner une voix au peuple afin que cette voix parvienne à ses gouvernants ». Dans une interview accordée au journal en ligne le Point Afrique, Youssef Meddeb, directeur général de l’Institut One to One, a livré l’essentiel des résultats de cette étude réalisée du 1er avril au 5 mai derniers, juste avant les élections municipales du 6 mai. Fait frappant : les Tunisiens se désintéressent de plus en plus de la démocratie.

Il a expliqué que qu’on offre aux sondés trois propositions : « La démocratie est meilleure que tout autre régime de gouvernance », « Parfois, un régime non démocratique peut être meilleur », « Pour moi, peu importe le régime qui gouverne le pays ». Sur ces trois propositions, ce qui choque par rapport aux études précédentes, c'est la baisse brutale de la démocratie comme étant le meilleur des régimes. En 2013, 71 % des Tunisiens choisissaient la démocratie. En 2015, ils étaient 66 %. Cette année, ils ne sont plus que 46 %. Plus inquiétant, le nombre de ceux qui disent « je m'en fous du régime ». Ils sont passés de 14 à 29 %. Il faut tirer la sonnette d'alarme, car il s'agit d'une déconnexion totale vis-à-vis de la politique et de l'État. En parallèle, le rejet du dictateur a baissé de 7 à 61 %. Idem pour le parti unique, qui n'est plus rejeté que par 51 % des Tunisiens contre 68 % en 2015. Seulement 46 % rejettent un régime militaire. 51 % des Tunisiens sont insatisfaits ou très insatisfaits de la démocratie. Malgré tout cela, deux tiers des gens soutiennent les élections pour choisir ses leaders. Il y a une incohérence, car l'abstention aux municipales a dépassé les 60 %. »

Votre commentaire

  • Soumis par Jean Pierre Ryf le 18 Septembre, 2018 - 19:02
    Comment voulez vous qu' il en soit autrement lorsque les partis politique ont trahis leurs électeurs?Nids à rue la démocratie en s alliant avec les islamistes et rendant la parole politique sans valeur et en interdisant de fait l alternance.