La fin de la gauche tunisienne 

La fin de la gauche tunisienne 

De l'échec au fiasco, les résultats de la présidentielle anticipée ont confirmé la fin de la gauche tunisienne. En effet, les 3 candidats de la gauche en lice n’ont pas pu collecter, tous ensemble, plus de 2% des voix. Mongi Rahoui a obtenu 0.8%, Hamma Hammami 0.7% et Abid Briki 0.1%. L'important est de tirer une leçon !
 

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
  • Soumis par eco le 16 Septembre, 2019 - 15:09
    La gauche n'a jamais compris qu'elle n'avait pas sa place au sein de la société tunisienne, j'espère que cette fois ci elle a compris le message et qu'elle doit se retirer définitivement de la vie politique "bye bye gauche"
    Adresse mail: 
    bm_riadh@yahoo.fr