La gauche tunisienne est dans sa plus mauvaise posture, selon le coordinateur général du parti Al Qotb

La gauche tunisienne est dans sa plus mauvaise posture, selon le coordinateur général du parti Al Qotb

 

” La gauche tunisienne est dans sa plus mauvaise posture. Le Front Populaire (FP) ne peut plus continuer avec le même modus opérande ” a lâché vendredi le coordinateur général du parti Al Qotb Riadh Ben Fadhel. Le dirigeant d’Al Qotb a précisé dans ce sens que le congrès constitutif du parti va examiner au sein de ses motions, son avenir dans la coalition du FP.

Dans une déclaration accordée à TAP, en marge de la tenue du congrès qui se poursuivra jusqu’au 21 avril, Ben Fadhel a estimé que ” sept ans après la formation du FP, il est temps de réfléchir à changer les mécanismes de travail en son sein et se rendre à l’évidence que cette coalition n’est pas l’apanage de ses secrétaires généraux, mais qu’elle appartient plutôt à tous les Tunisiens qui croient profondément à la ligne politique progressiste moderniste “. ” Le fait que le FP est resté uni jusqu’à maintenant relève du miracle “, a, -t-il fait observer.

Le coordinateur général du parti Al Qotb a précisé adresser ses critiques aussi bien au FP qu’à son propre parti, et ce, dans le cadre d’une autocritique à même d’assurer une plus grande efficacité au niveau de l’action politique. ” La situation en Tunisie exige que tous les efforts soient unifiés, pour présenter des initiatives sérieuses capables de sauver le pays “, a-t-il préconisé.

Al Qotb, examine la possibilité d’élargir le cercle des alliances avec la famille moderniste et démocratique pour réaliser ” le rêve national ” d’un gouvernement capable d’exaucer les aspirations du peuple, a laissé entendre Ben Fadhel. Il a mis l’accent, à ce propos, sur l’importance de créer un espace de coordination entre les partis qui partagent avec la gauche la même vision politique, dans la perspective de bâtir un avenir commun.

Le congrès constitutif du parti Al Qotb examinera durant trois jours, sa stratégie pour les prochaines élections. Il sera également question, à l’issue de ce congrès, d’élire le président du parti Al Qotb, les membres des bureaux du parti et ses structures internes.

La séance d’ouverture de ce congrès qui s’est déroulée au siège de la bourse de travail à Tunis, a vu la présence de plusieurs personnalités politiques dont Ahmed Nejib Chebbi et le député Fathi Chamkhi.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.