A La Goulette : Le navire de l'opération Sophia de lutte contre la migration clandestine

A La Goulette : Le navire de l'opération Sophia de lutte contre la migration clandestine

 

Le navire espagnol " Cantabria " qui participe à l'opération Sophia de lutte contre le trafic de migrants en Méditerranée a accosté, jeudi 5 octobre 2017, au port de la Goulette pour une escale de deux jours.

Cette visite est la première en Tunisie, mais la deuxième de l'opération navale de l'Union européenne (UE) en Méditerranée, baptisée Eunavfor Med ou "Sophia", opération à laquelle la Tunisie contribue en tant que partenaire parmi 25 autres pays.

Dans un point de presse tenu à bord du bateau, le jour même de son arrivée, l'ambassadeur de l'Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini, a fait un éclairage assez exhaustif sur le déroulement de cette opération militaire, lancée le 18 mai 2015 par l'UE avec l’esprit de contribuer à une solution globale au titre de la lutte contre le trafic de migrants en Méditerranée.

Le contre-amiral Enrico Credendino, commandant de l'opération Sophia a, pour sa part, précisé que le but de la mission est de déployer des efforts en vue d'identifier, de capturer et de neutraliser les navires et les embarcations ainsi que les ressources utilisées ou soupçonnées d'être utilisées par des passeurs ou des trafiquants de migrants ou encore par des contrebandiers.

Credendino a ajouté que l'opération a, également, pour mission, la formation des gardes-côtes et marins libyens ainsi que le contrôle de l’embargo sur les armes en particulier en Libye. A ce propos, Credendidno a révélé que l'opération Sophia s'est soldée, jusqu’à ce jour, par la saisie de 500 embarcations, le sauvetage de plus de 50 mille migrants et la formation de plus de 130 gardes-côtes libyens. " Nous sommes en train de former plus de 50 autres en Italie, l’objectif étant de former 500 gardes-côtes libyens avant la fin de 2018 " a-t-il affirmé en substance dans une déclaration à l’agence TAP.

"Le nombre de personnes décédées lors d’opérations de migration clandestine a régressé de 60 % par rapport à la même période de l’année dernière "a-t-il tenu à préciser affirmant que les autorités libyennes ont reçu de l’Union Européenne 4 navires militaires en vue de les aider à protéger leurs côtes.

L’ambassadeur de l’UE en Tunisie a indiqué que des négociations ont lieu avec les autorités sécuritaires tunisiennes afin de former des gardes-côtes libyens en Tunisie en coopération avec des experts de l’UE. " La Tunisie est particulièrement bien placée pour nous aider. Au-delà de la langue et de sa connaissance particulière de la scène libyenne, elle dispose d’une expertise et d’un savoir-faire très utiles pour la réussite de l’opération Sophia ", a-t-il expliqué.

La conférence de presse a été suivie par une visite guidée du navire considéré comme bâtiment amiral pour les forces européennes navales. Il embarque, pour cette mission, un hélicoptère AB-212 modernisé ainsi qu’une équipe médicale, une salle de chirurgie bien équipée et liée, en temps réel, à l’hôpital militaire espagnol, et un groupe de fusiliers espagnols. Le navire a secouru jusqu’aujourd’hui plus de 400 migrants. Il quitte le port de la Goulette, demain samedi 7 octobre 2017.

 

N.H (avec TAP)

Commentaires

Ajouter un commentaire