« La Tunisie d’Abord » pour un « contrat national de salut »

« La Tunisie d’Abord » pour un « contrat national de salut »

 

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi continue de recevoir des dirigeants des partis politiques pour s’entretenir avec eux, de la situation générale du pays.

Ce samedi, il a reçu une délégation du nouveau mouvement « la Tunisie d’Abord » conduite par Ridha Belhaj et comprenant Boujemaa Remili, Abdelaziz Kotti et Khemaies Ksila. Selon Ksila, la délégation a remis au secrétaire général une copie du document « pour un contrat national de salut » qui sera annoncé mardi prochain au cours d’une conférence de presse.

« Cette initiative porte sur la réforme dans les domaines économique et social », a expliqué Ksila dans une déclaration à l’agence TAP.

Le mouvement « La Tunisie d’abord », a-t-il souligné, est pleinement conscient que la crise économique et financière suffocante que traverse le pays exige une cohésion nationale autour d’un ensemble de réformes et non pas un dialogue national erroné qui a pour dessein de faire tomber le gouvernement ou de provoquer un remaniement ministériel.

Il est à rappeler que le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi s’est prononcé, le 1er août courant, en faveur du lancement d’un dialogue économique, face à l’amplification des défis économiques et sociaux et le blocage du processus de développement.

Selon lui, ce dialogue devrait aboutir à une initiative nationale dont le contenu et les mécanismes seront définis par tous les partenaires et qui prendra la forme d’une feuille de route.

De son côté, dans une interview accordée, la semaine dernière, à la chaîne de télévision privée « Nessma TV », le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, avait, à son tour, souligné la nécessité d’engager un dialogue national et social pour identifier les solutions à même de permettre de juguler la crise économique qui secoue le pays.

Commentaires

Ajouter un commentaire