L’Algérino fait danser Carthage

 L’Algérino fait danser Carthage

Pour sa première à Carthage, on peut dire sans risque de se tromper que le chanteur français d’origine algérienne L'Algérino (de son vrai nom Samir Djourhlel) a réussi son coup. Une scène qu'il avait pourtant appréhendée « au vu de son histoire et son prestige».

Cependant cette appréhension  a été vite surmontée dès les premières salves d’applaudissements qui l’avaient accueilli à sa sortie des coulisses par une marée humaine formée essentiellement de jeunes et d'enfants.  

Cet accueil exceptionnel du public a  ravi le chanteur qui n’a pu contenir son émotion et a été le carburant d’une soirée explosive..

Pendant une heure et quart, l’artiste, qui s’est imposé en un temps record sur la scène du rap soft et du hip hop, a enflammé l’amphithéâtre, gratifiant ainsi le public séduit d’une quinzaine de ses grands succès ayant fait le buzz dans les quatre coins du monde. «Les menottes», «Le prince de la ville», «Si tu savais ya yemma», «Marrakech Saint Tropez», «Panama»…
Des chansons qui ont mis le feu à Carthage au grand bonheur des milliers de fans qui reprenaient mot par mot les paroles sous le regard admiratif et reconnaissant de la star.

Grandiose, impressionnant et magique ! C’est ainsi donc qu’on peut qualifier le concert donné hier par le rappeur franco-algérien algérino, à Carthage.

H.B.M  

 

 

 

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.