L’aménagement d’un terrain de foot à Gammarth provoque la colère des habitants

L’aménagement d’un terrain de foot à Gammarth provoque la colère des habitants

Dans un courrier adressé aux médias et dont Espace Manager a reçu une copie, certains habitants de Gammarth Forêt ont sévèrement critiqué la somme dépensée pour l’aménagement d’un terrain de football dans un quartier résidentiel de Gammarth village. 

Les habitants ont estimé que cet investissement public pour une somme qui avoisine un million de dinars, est disproportionné pour un terrain de quartier d’un quartier résidentiel retiré.

Voici leur position exprimée à travers ce courrier : « Même le terrain principal de l’ASM à La Marsa ne bénéficie pas de telles installations. Des projecteurs de plus de quinze mètres, une puissance de plus de 35000 watts, et un gazon synthétique excessivement cher en préparation, et tout cela dans un quartier où rien n’est proprement pris en charge pour le bien des citoyens. Les routes sont délabrées, les ordures éparpillées, les luminaires sont dans un état dangereux pour les enfants avec des fils qui sortent de partout, et les bouches d’égouts sont bouchées. Quel message est ce qu’on envoie dans l’utilisation de l’argent public, celui des citoyens?

Il n’y a aucune logique dans cet argent dépensé d’une manière disproportionnée… pourquoi, dans l'intérêt de qui, au dépend de qui et de quoi? D’où vient l’argent dépensé si à la base il n’y en avait même pas pour entretenir les besoins les plus basiques du quartier? Est ce que les habitants ont été consultés? Est ce qu’il y a eu une étude d’impact officielle qui a pris en considération l’évolution du quartier et le voisinage depuis ces vingt dernières années? Qui a eu les contrats pour fournir les équipements de cet investissement disproportionné, et pourquoi? Qui va bénéficier de ce terrain? Est ce de l’argent public dépensé en préparation de concessions privées? Qui va gérer, et surtout qui peut accepter les nuisances nocturnes tardives qui vont être engendrées dans le quartier? Quel impact sur la sécurité et les activités annexes qui vont se greffer à la perturbation de tout un quartier qui vivait dans le calme? Comment est-ce possible que ce terrain public soit aménagé en partie sur un terrain appartenant à des privés?

Pourquoi autant de questions sans réponses? Que se cache-t-il derrière toute cette histoire? Cela doit s'arrêter tant que la gouvernance n’a pas été clarifiée et la sécurité et le bien-être des résidents assurés d'une manière pérenne  » 

Votre commentaire