Le député Adnen Hajji menace : "2018 sera l’année du sang en Tunisie"

 

L’incroyable médiocrité et l’immense irresponsabilité des politiques est une des raisons qui ont fait que la Tunisie tombe aussi bas après la révolution.

Le député Adnen Hajji est un échantillon du niveau de ce genre d’irresponsables qui ne mesurent pas la gravité de leurs actes et paroles.

A un moment où le pays est plus que jamais menacé, Hajji, fidèle à sa réputation de faiseur de troubles, a eu le culot de justifier les actes de vandalismes et de soutenir les casseurs.

Pire encore il est allé jusqu’à mettre en garde les Tunisiens  de qui va leurs arriver en 2018 attestant par ses propres mots "2018 sera l’année du sang...Préparez vous".

Commentaires

Ajouter un commentaire