Le SG du syndicat de la sécurité présidentielle confirme la thèse de l'attentat suicide

Le SG du syndicat de la sécurité présidentielle confirme la thèse de l'attentat suicide

 

Intervenant sur les ondes de Shems FM ce mercredi matin, Hichem Gharbi, secrétaire général du syndicat de la sécurité présidentielle a confirmé la thèse d’un attentat suicide. Selon lui, un individu portant une capuche, un téléphone portable à la main avec des oreillettes, allait monter dans le bus de transport des agents de la garde présidentielle, mais il fut apostrophé juste avant de pénétrer  dans le bus. C’est alors qu’il avait actionné l'engin explosif. Toujours selon la même source,  l’explosif utilisé est du genre TNT utilisé par les militaires. « Cet  explosif est défini par un mélange de corps susceptibles lors de leur transformation, de dégager en un temps très court, un grand volume de gaz porté à haute température, ce qui constitue une explosion ».

L’explosion s’est produite, mardi 24 novembre, à une heure de pointe,  vers 17 h 15 avenue Mohamed V, l’un des grands axes de la capitale tunisienne,  non loin du ministère de l’Intérieur et tout juste à côté du siège du ministère de tourisme.  Selon un bilan provisoire elle a causé la mort de 13 agents d e la sécurité et blessé plus d’une vingtaine de personnes dont 17 sécuritaires.

Commentaires

Ajouter un commentaire