Les conditions de Hafedh Caid Essebsi pour se réconcilier avec Youssef Chahed

Les conditions de Hafedh Caid Essebsi pour se réconcilier avec Youssef Chahed

On sait que les rapports entre le chef du gouvernement Youssef Chahed et le directeur exécutif de Nidaa Tounes Hafedh Caid Essebsi sont tendus. Ce dernier exige la tête de son adversaire été il est allé jusqu’à geler ses activités au sein du parti. La situation a empiré après les déclarations du président de la république qui s’est rangé aux côtés de son fils pour appeler le chef du gouvernement à démissionner ou à solliciter le renouvellement de confiance au parlement. Entretemps l’hémorragie continue au sein du parti dont le groupe parlementaire a perdu la moitié de ses membres (43) dégringolant à la troisième place derrière Ennahdha(68) et le nouveau groupe de « Coalition nationale » (47).

Pour tenter de d’éviter l’irréparable, l’ancien député de Nidaa Tounes Kamel Hamzaoui, élu maire de Kasserine et qui est en même temps président du règlement intérieur de Nidaa Tounes, a joué les bons offices entre les deux hommes et ce après accord de Béji Caid Essebsi. Mais Hafedh a posé deux conditions pour se réconcilier avec Chahed. Il exige des excuses publiques de ce dernier dans la même chaine de télévision pour ses accusations lancées contre lui. Le chef du gouvernement avait, au cours d’une allocution télévisée mardi 29 mai dernier, accusé le directeur exécutif de Nidaa d’avoir détruit le parti et ce qui est devenu une menace pour les institutions publiques. Il revendique, également, le limogeage de quatre ministres, avant de rencontrer son rival. Deux conditions que Kamel Hamzaoui a jugées dans une déclaration dans l’émission « la Matinale » de ce vendredi 05 Otobre 2018 sur Shems FM, irrecevables.

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire