Les regards des eaux pluviales abandonnées à leur propre sort !

Les regards des eaux pluviales abandonnées à leur propre sort !

Habib Omrane, président directeur général de l’Office national d’assainissement (ONAS) a laissé tout le monde bouche bée en révélant que les égouts et les regards pour les eaux pluviales ne dépendent d’aucune partie. Ni ONAS, ni municipalité et ni ministère de l’Equipement.

En effet, M. Omrane a surpris plus d’un, lors de son passage cet après-midi du mardi 4 octobre 2016 à l’émission de Midi show sur les ondes de Mosaïque Fm, en faisant cette révélation que personne ne soupçonnait. Se rend-on compte qu’aucune partie ne s’occupe de l’entretien de ces regards ? Et d’ajouter que ces regards sont mis en place par les promoteurs immobiliers qui s’en lavent les mains une fois les projets terminés et vendus.

A titre d’exemple, le responsable de l’ONAS cite le cas des Manazeh allant d’El Menzah 1 à El Menzah 9C où les égouts et les regards ont été mis en place par l’Agence foncière d’habitation (AFH), chargé du lotissement et de la voierie des parcelles de terrain.

Et de préciser encore que l’ONAS intervient en cas d’exception lors de pluies torrentielles provoquant des inondations à l’instar de la Protection civile voire de l’armée puisqu’il s’agit, dès lors, de catastrophes naturelles.

Habib Omrane a indiqué, par ailleurs qu’au vu de l’évolution et des changements climatiques avec la fréquence des pluies diluviennes, il est attendu qu’on procède à la création d’une Agence nationale pour s’occuper de cette question, car ni les services de l’ONAS ou ceux des municipalités ne peuvent s’acquitter de cette tâche.

 

N.H

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.