L’Université Paris-Dauphine remet le titre de Docteur Honoris Causa au Quartet tunisien

L’Université Paris-Dauphine remet le titre de Docteur Honoris Causa au Quartet tunisien

 

L’Université Paris-Dauphine (France) a remis, lors d'une cérémonie tenue hier vendredi 10 novembre 2017 à Paris, le Doctorat Honoris Causa aux membres du Quartet du dialogue National, prix Nobel de la paix 2015, composé de Ouided BOUCHAMAOUI, Présidente de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Houcine ABASSI, Ancien Secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail, Abdessattar BEN MOUSSA, Président honoraire de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme et  Mohamed Fadhel MAHFOUD, Ancien Bâtonnier de l’Ordre National des Avocats de Tunisie.

D’habitude décerné à des personnalités actives dans les domaines de la recherche et de la science, le titre de Docteur Honoris Causa a été accordé pour la première fois par l’Université à des personnalités politiques pour  leur contribution à la construction de la démocratie en Tunisie au lendemain de la révolution, notamment pour leur rôle de médiateur dans le dialogue national en 2013 ayant conduit à l'adoption de la nouvelle constitution en janvier 2014.

A l’occasion de la cérémonie de remise de ces distinctions, Ouided Bouchamaoui a prononcé une allocution dans la laquelle elle a affirmé que c’est grâce au dialogue, à l’écoute de l’autre, et à la volonté commune de dépasser les différents que le quartet du dialogue national  a pu sortir le pays de sa crise politique.

Et d'ajouter: "Par-delà  ma personne, c’est, aujourd’hui la Tunisie qui est mise à l’honneur."

Mon engagement dans le processus de transition à la tête du patronat, a affirmé la présidente de l'UTICA c’est fait au nom de milliers d’entreprises et de jeunes entrepreneurs tunisiens qui mobilisent toutes leurs énergies humaines et matérielles pour que le progrès économique et social soit une réalité en Tunisie, une jeune démocratie, qui a connu des moments très difficiles.

Et de conclure: "La Connaissance, la recherche de l’excellence, la démocratie et la paix, sont les socles essentiels pour l’épanouissement des hommes et des femmes du monde de l’entreprise".

Notons que le Quartet a été constitué au cours de l’été 2013 et se compose de l'Union Générale tunisienne du Travail (UGTT), l'Union Tunisienne de l'Industrie du Commerce et de l'Artisanat (UTICA), l'ordre national des avocats tunisiens (ONAT) et la Ligue Tunisien Droits de l'Homme (LTDH). Le 9 octobre 2015, le Quartet avait reçu le Prix Nobel de la paix au titre de l’année 2015 pour "sa contribution décisive à la construction d’une démocratie pluraliste en Tunisie après la révolution de 2011".

 

Votre commentaire

  • Soumis par A.Klai le 11 Novembre, 2017 - 14:20
    L'attribution de ce Doctorat Honoris par l'Université Paris Dauphine là où j'ai étudié est un encouragement à tout le peuple Tunisien. Le Tunisien peut être fier d’être à côté de certains prix Nobel comme Nelson Mandela, Martin Luther King, Mère Thérésa et Mgr Desmond Mpilo Tutu. Ce Doctorat Honoris après le Nobel est une façon de dire aux démocraties occidentales qu'il est temps d’aider la jeune démocratie tunisienne. Pas seulement avec de belles paroles, de jolis discours et des visites officielles stériles mais avec des actes et des investissements. Après les honneurs, la responsabilité est plus grande sur les épaules de chaque tunisien pour continuer la marche vers la démocratie et réaliser les objectifs de la révolution du 14 janvier liberté, justice et dignité pour l’ensemble des tunisiens. Félicitations au quartet qui doit oeuvrer vers ces nobles objectifs en oubliant le chacun pour pour sortir la Tunisie du marasme où elle est. Tous unis pour l'intérêt général et la réussite de la Tunisie. Klai Abdessatar.