L’UTICA présente de nombreuses propositions d’amendements de la Loi des Finances

 L’UTICA présente de nombreuses propositions d’amendements de la Loi des Finances

Le siège de l’UTICA a abrité ce mardi 14 novembre 2017 la réunion du Conseil national de l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat.

Cette réunion, qui s’est déroulée sous la présidence de Ouided Bouchamaoui, a été consacrée à l’examen de la situation économique et sociale dans le pays.

Après avoir souhaité la bienvenue aux membres du conseil national, Bouchamaoui, a réitéré la position de l’UTICA concernant la situation économique du pays ainsi que sur le projet de loi de finances pour l’année 2018, principale question à l’ordre du jour depuis plusieurs semaines.

La focalisation, depuis la révolution, des efforts du pays sur la transition politique réussie  a eu pour conséquence une situation économique difficile a souligné Bouchamaoui.

Elle a ajouté que le pays traverse aujourd’hui une crise économique aigue caractérisée par un accroissement de la dette publique et du déficit commercial, une chute grave du Dinar ; un pouvoir d’achat de plus en plus affaibli ce qui a eu pour conséquence une chute de la Tunisie dans les classements Doing business, Davos et Fitch rating.

La présidente de l’UTICA  a considéré que pour sortir de cette crise il est impératif d’avoir une vision claire, des missions bien définies et un plan de relance économique sur plusieurs années et c’est là, la position qui a été toujours défendue par l’UTICA qui a d’ailleurs fait des propositions concrètes.

Abordant la question relative au projet de loi de finances 2018, Bouchamaoui a affirmé que l’UTICA a présenté de nombreuses propositions d’amendements afin d’éviter que ce projet de loi de finance n’impacte négativement l’activité économique et ne menace la viabilité des entreprises.

Elle a conclu son intervention en appelant les membres du conseil national à œuvrer ensemble pour l’avenir de l’entreprise tunisienne affirmant  que cette pérennité de l’entreprise est une responsabilité historique qui incombe à tous les membres de l’UTICA.

 

Intervenant lors du débat plusieurs membres du Conseil national ont mis l’accent sur les difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises dans de nombreux de secteurs d’activité. Ils ont également et mis l’accent sur l’impact négatif que pourrait avoir le projet de loi de finance 2018 dans sa version actuelle.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire