Mondher Belhadj Ali défendu par son épouse Salma Zenaïdi

Mondher Belhadj Ali défendu par son épouse Salma Zenaïdi

 

L’ancienne députée de l’ANC Salma Zenaidi a indiqué lundi que son mari Mondher Belhadj Ali et sa famille ont appris la nouvelle de la condamnation de ce dernier par les médias comme tous les Tunisiens.

Selon elle il s’agit d’une affaire qui remonte aux années 2012-2013 et elle concerne une bourse d’études obtenue par Belhadj Ali dans les années 2000 alors qu’il était étudiant à la Faculté de Droit et des Sciences politiques.

Dans un post sur sa page facebook, Salma Zenaidi a estimé que cette bourse était méritée car Mondher Belhaj Ali fut major pour la maitrise et pour le 3ème cycle, major et prix de l’Université pour la spécialité Droit public et Sciences politiques, major national au concours d’assistanat et Droit public et Sciences politiques.

Elle a ajouté que l’affaire avait été annulée par la Cour de cassation mais elle est revenue devant la chambre pénale. « Pourquoi tous les enfants du peuple peuvent prétendre à une bourse d’études et seul Mondher Belhadj Ali doit aller en prison pour avoir fait des études et obtenu sa bourse avec l’approbation du conseil scientifique de la Faculté de Droit et de Sciences politique à l’unanimité », s’est interrogée Salma Zenaidi.

Selon elle il s’agit d’une affaire politique. « La prison pour des causes justes ne nous effraie et ne peut que renforcer notre détermination à sauver la Tunisie de l’ignorance, de la pauvreté, de la ruine et de la dégénérescence », a-t-elle ajouté. Salma Zenaïdi a remercié enfin toutes les personnes qui l’ont soutenu ou exprimé leur sympathie à son époux.

Mondher Belhadj Ali a été condamné à quatre ans de prison ferme et à payer une amende de 20 000 dinars dans une affaire de favoritisme et d'avantage injustifié, rappelle-t-on.

Votre commentaire