Mondher Guefrach pris la main dans le sac

Mondher Guefrach pris la main dans le sac

 

L’activiste Mondher Guefrach a été pris la main dans le sac. Il a fait chanter Slim Chiboub, le gendre de l’ancien président Ben Ali et a voulu lui soutirer un montant de 30.000 dinars en contre partie de son silence sur des prétendues affaires impliquant l’ancien président de l’Espérance de Tunis. Les agents de la brigade des enquêtes et des investigations de la garde nationale de Ben Arous, l’ont arrêté, samedi 19 novembre, sur instruction du ministère public, alors qu’il se rendait au lieu qui lui a été fixé pour la remise de la somme demandée.

Dans une déclaration au journal « Achourouk » de dimanche 20 novembre, Slim Chiboub a expliqué que « Guefrach n’a cessé de le harceler et de le faire chanter pour lui soutirer de l’argent. Il prétendait détenir de preuves de mon implication dans le meurtre d’un officier de police qui, en réalité s’était suicidé ».

Il est à rappeler que Mondher Guefrach s’est illustré par la défense sur les plateaux de l’ancien président Ben Ali. Il est très actif sur les réseaux sociaux qu’il utilise, selon Chiboub, comme moyen de pression pour le faire chanter. Il assure être prêt à le pardonner s’il s’engage à cesser toute sorte de harcèlements à son égard.

Commentaires

Ajouter un commentaire