Nabil Zaher: « C’est un honneur d’obtenir le prix de la meilleure thèse sur Carlo Levi »

Nabil Zaher: « C’est un honneur d’obtenir le prix de la meilleure thèse sur Carlo Levi »
 
 
Le Tunisien Nabil Zaher vient d’obtenir Prix littéraire national Carlo Levi 2015. Le jury technique de la XVIII édition  du prix national  Italien , présidé par l’écrivain Raffaele Nigro a décidé à l’unanimité de lui décerner ce prix, ainsi qu’aux italiens Giuseppe Catozzella, Giuseppe Colangelo, Vinicio Capossela  et au célèbre écrivain et poète marocain Tahar Ben Jelloun.
 
Nabil Zaher a été primé dans la section « Thèses  su Carlo Levi », pour sa thèse de doctorat intitulée “Riflessi del Mezzogiorno nell’opera narrativa di Carlo Levi” («Reflets du Sud italien dans l'œuvre narrative de Carlo Levi») discutée à la “Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités” de La Manouba.
 
Espacemanager l’a interviewé à l’occasion de cette distinction :
 
Et si nous commencions par vous présenter à nos lecteurs !
 
Nabil Zaher, universitaire auprès de l’Université de Monastir, enseignant de langue, civilisation et lettres italiennes exerçant à l’Institut Supérieur des langues appliquées de Moknine depuis huit ans.
 
Je suis né à Carthage le 22-07-1982 et Docteur en Langue et Lettres italiennes depuis Avril 2015, Doctorat soutenue à la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba avec la mention très honorable.
 
Parlez-nous de vos travaux de recherche et vos activités qui ont abouti à l’obtention de ce prix ?
 
J’ai publié une série d’articles auprès de revues spécialisées en rapport avec la langue, civilisation et lettres italiennes. À titre indicatif, je cite :
 
"Magia, religione e medicina nel mondo contadino lucano" (Magie, religion et médecine dans le monde paysan lucanien) publié en 2009 par la revue scientifique « I tre anelli » (les trois anneaux) spécialisée dans la publication d’études et de recherches dans le domaine des sciences humaines et fondée par les trois italianistes G. Bellatti Ceccoli,F. Pierno et L. Sibony. Cette revue a consacré une attention particulière aux trois cultures    monothéistes et en général aux études et recherches ciblant le dialogue interethnique  interreligieux, et interculturel.
 
"La concezione critica foscolina" (la conception critique foscolienne) et "L’esperienza leviana dell’esilio" (L’expérience lévienne de l’exil),  publiés respectivement en 2012 et 2013 par la revue trimestrielle de culture « Amaltea »  et dont le comité de rédaction réunissait les italiens Rocco De Santis, Ezio Del Gottardo, Emanuela Delle Grottaglie, Andrea Tarantino, Salvatore Patera, Carlo Elmiro Bevilacqua, Liljana Qafa, Maria Grazia Celentano.
 
J’ai aussi participé à des conférences nationales et à des congrès internationaux. A titre indicatif, je cite ma participation à la conférence internationale tenue à Padoue en Italie du 25 au 28 septembre 2014 et dont le thème général était " Vedere oltre.
 
La spiritualità dinanzi al morire : dal corpo malato alla salvezza. Contenuti, cura e aspetti relazionali nelle diverse culture" (Voire au-delà. La spiritualité devant la mort : du corps malade au salut. Contenus, soin et aspects relationnels dans les différentes cultures ». Mon intervention s’est traduite par une communication ayant pour thème "La lamentazione funebre e la vita oltremondana" (la lamentation funèbre et la vie de l'au-delà).
 
De même dans le cadre de mes activités, en tant que Professeur visiteur, j'ai eu une collaboration avec l’Université de Messine lors du quatrième trimestre des années universitaires 2014-2015 et 2015-2016.
 
Mais en gros,  mes  travaux de recherche et mes activités culturelles ne concernent pas le prix. Le prix que j’ai obtenu est en relation seulement avec ma Thèse de Doctorat.
 
Comment avez-vous été sélectionné pour ce prix ?
 
La XVIII édition  du Prix littéraire national Carlo Levi s’est tenue a « Aliano » en Italie à la fin du mois d’octobre. Cette édition a coïncidé avec trois anniversaires, à savoir:
 
-le quatre-vingtième anniversaire de l’expérience de la résidence surveillée vécue par Carlo Levi (relégué par les autorités fascistes à cause de ses activités antifascistes à Grassano puis à Aliano situés dans une région pauvre du sud italien appelée alors Lucanie)
 
-le soixante-dixième anniversaire de la publication de l’œuvre littéraire la plus célèbre de l’écrivain turinois « Christ s’est arrêté à Eboli » laquelle a été essentiellement consacrée au monde paysan lucanien.
 
-le quarantième anniversaire de la mort de Carlo Levi.
 
Le prix littéraire national Carlo Levi a été attribué suivant cinq volets de recherche distincts à l’italien Giuseppe Catozzella primé dans la section « Les textes narratifs nationaux » , au célèbre écrivain et poète marocain Tahar Ben Jelloun primé dans la section « Les textes narratifs étrangers », à l’italien Giuseppe Colangelo primé dans la section « Les textes narratifs de la Basilicate » à moi-même primé dans la section « Thèses sur Carlo Levi » et  à l’italien Vinicio Capossela primé dans la section « Prix spécial pour le témoignage historique ».
 
Je me suis vu attribuer le prix consacré à la meilleure thèse sur Carlo Levi pour ma thèse de Doctorat soutenue auprès de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba et ayant pour thème “Riflessi del Mezzogiorno nell’opera narrativa di Carlo Levi” («Reflets du Sud italien dans l'œuvre narrative de Carlo Levi»).
 
Qu’est-ce qui a séduit les membres du jury pour vous décerner ce prix ?
 
Dans mon travail de recherche, j’ai consacré une étude approfondie et dense à l’œuvre de Carlo Levi ayant trait avec différents aspects anthropologiques, sociaux et culturels du Sud Italien durant les années trente, quarante et cinquante du vingtième siècle.
 
La sélection pour ce prix a été faite à la suite d’un appel à communication. Les différents travaux ont font l’objet d’une analyse approfondie par un jury formé par des professeurs universitaires, écrivains et critiques littéraires italiens. Ledit jury fut présidé par l’écrivain italien  Raffaele Nigro.
Propos recueillis par B.M.
 
 
 
 
 
 
 
 

Commentaires

Ajouter un commentaire