Paris Match fait ses adieux au « vieux sage de Carthage »

Paris Match fait ses adieux au « vieux sage de Carthage »

La presse internationale continue d’encenser le président défunt Béji Caid Essebsi disparu le 25 juillet et enterré deux jours plus tard. La célèbre revue française Paris Match lui a réservé un long article, publié ce jeudi 1er août, sous la plume de François de Labarre. Intitulé « Tunisie - Béji Caïd Essebsi, l'adieu au vieux sage de Carthage » avec une photo du président en jebba blanche, devant le palais présidentiel de Carthage, le 25 juillet 2017. « Il était le garant de la stabilité tunisienne. La mort de Béji Caïd Essebsi plonge dans l’incertitude le pays le plus démocratique du monde arabe »

L’auteur écrit « le défunt est salué comme un héros national. On déroule sa longue carrière. En 1952, il est un des premiers avocats tunisiens inscrits au barreau à défendre les militants de l’indépendance. Trois fois ministre du président Bourguiba, il n’est pas du genre à se cramponner au pouvoir. A plusieurs reprises, l’élégant diplomate interrompt sa carrière pour revenir à son métier d’avocat. C’est la raison pour laquelle, après la révolution de 2011, il est appelé à la rescousse et nommé Premier ministre de transition. Il a alors 84 ans. C’est la période de la gloire des avocats. Le bâtonnier de Tunis est un des quatre membres du Quartet du dialogue national, qui sera salué par le prix Nobel de la paix, en 2015. Essebsi vient d’être élu président de la République et le pays est en proie à une forte instabilité ».

Lire l’article : https://www.parismatch.com/Actu/International/Tunisie-Beji-Caid-Essebsi-l-adieu-au-vieux-sage-de-Carthage-1640067

Crédit photo: Mohamed Hammi

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.