Présidentielle : les favoris selon le journal Libération

Présidentielle : les favoris selon le journal Libération

A la clôture, vendredi 09 août 2019 à 18h00,  du dépôt des candidatures à l’élection présidentielle anticipée le 15 septembre prochain, l’Isie a enregistré 98 demandes dont 33 seulement ont présenté les parrainages nécessaires : 10 députés, ou 40 présidents de conseils municipaux ou 10.000 électeurs partagés sur une dizaine de circonscriptions électorales à raison de 500 parrainages au moins dans chaque circonscription. Cet engouement inexpliqué pour Carthage qui a fait que des quidams candidatent à la magistrature suprême est une insulte pour la plus haute fonction de l’Etat.

Le journal Libération parle d’une « fragmentations inédite ». Dans un trombinoscope publié dans son édition électronique et intitulé « En Tunisie, la présidentielle de tous les possibles », avec pour illustration la photo du ministre de la défense Abdelkrim Zbidi, le journal français passe en revue ce qu’il appelle « des candidats les plus en vue de cette élection précipitée, sans véritable favori ». Ils sont six qui pourraient succéder à BCE.

 Abdelkarim Zbidi (indépendant, soutenu par Nidaa Tounes) : Il se présente officiellement en tant que candidat indépendant mais se place explicitement dans les pas du défunt Béji Caïd Essebsi.

Youssef Chahed (Tahya Tounes) : L’homme qui dirige depuis trois ans le gouvernement tunisien avait mené sa barque avec habileté.

Abdelfattah Mourou (Ennahdha) : Un avocat respecté, connu pour son humour et considéré comme un islamiste modéré.

Nabil Karoui (Qalb Tounes) : Sa croisade très médiatisée contre la pauvreté et son image d’indépendant pourrait lui valoir les faveurs d’une population lassée de la classe politique au pouvoir. 

Abir Moussi (Parti destourien libre) : Nationaliste, anti-islamiste, nostalgique du système présidentiel et d’un Etat fort, elle se présente en héritière du mouvement destourien de Bourguiba. 

Kaïs Saïed (indépendant) : Son expression impeccable en arabe littéraire et son ton monocorde en ont fait un objet de railleries mais ont contribué à lui forger une image d’homme sérieux et de confiance.

Lien : https://www.liberation.fr/planete/2019/08/09/en-tunisie-la-presidentielle-de-tous-les-possibles_1744617

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
  • Soumis par Ben Abdelkader le 10 Août, 2019 - 11:47
    Vous etesy complètement à côté de la plaque et loin des realii du terrain.
    Adresse mail: 
    moh.benabdelkader@gmail.com