Qui est Audrey Azoulay la nouvelle directrice générale de l’UNESCO

Qui est Audrey Azoulay la nouvelle directrice générale de l’UNESCO

 

L’ancienne ministre française de la Culture, Audrey Azoulay élue Directrice générale de l’UNESCO est la seconde femme à accéder à cette haute fonction internationale après sa prédécesseure la Bulgare Irina Bukova qui achève son second mandat.

Elle est le second ressortissant français à remplir cette charge, son lointain prédécesseur étant le philosophe René Maheu, directeur général entre 1962 et 1974 de l’organisation dont le siège se trouve à Paris.

Onzième directeur général de l’UNESCO depuis sa création en 1946, elle succède à un britannique, un mexicain, deux américains, un italien, un français, un sénégalais, un espagnol, un japonais et une bulgare.

Agée de 45 ans, Audrey Azoulay, est une haute fonctionnaire et femme politique française. Conseillère de l’ancien président de la République François Hollande entre 2014 et 2016, elle est ministre de la Culture et de la Communication entre 2016 et 2017.

Elle est née à Paris dans une famille juive marocaine originaire d'Essaouira. Elle est la fille du journaliste, banquier et homme politique André Azoulay, conseiller du roi du Maroc Hassan II à partir de 1991, puis de Mohammed VI dès son accession au trône en 1999. Cependant, elle n'a pas la nationalité marocaine, contrairement à ses parents.

Audrey Azoulay est titulaire d'une maîtrise de sciences de gestion de l'université Paris-Dauphine (1994) et d'un master en administration des affaires (MBA) de l’université de Lancaster (Royaume-Uni). Elle travaille durant ses études dans une banque, ce qu'elle indique avoir « détesté ».

Élève de Sciences Po (section Service public, 1996), elle entre ensuite à l'École nationale d'administration (ENA) en 2000 (promotion Averroès). À sa sortie de l'ENA en 2000, Audrey Azoulay est nommée administratrice civile, affectée au secrétariat général du gouvernement.

D'avril 2000 à juillet 2003, elle occupe les fonctions d'adjointe, puis de chef du bureau du secteur audiovisuel public, chargée de la stratégie et du financement des organismes du secteur à la direction du développement des médias (DDM, devenue direction générale des médias et des industries culturelles). Dans le même temps, elle effectue des missions d'expertise sur les médias pour la Commission européenne dans le cadre de programmes de pré-adhésion.

À partir de 2003, elle est chargée de conférence en stratégie des médias et financement de l'audiovisuel et du cinéma à l'IEP de Paris. De septembre 2003 à février 2006, elle est rapporteure à la Chambre régionale des comptes d’Île-de-France et auprès du Comité d'enquête sur le coût et le rendement des services publics. En 2004, elle figure dans la distribution du film Le Grand Rôle de Steve Suissa, où elle joue l'assistante du réalisateur

Elle rejoint le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) en février 2006 en tant que directrice adjointe de l'audiovisuel. En mai 2007, elle est nommée directrice financière et juridique au CNC. Le président du CNC, Éric Garandeau, la promeut directrice générale déléguée en 2011, chargée notamment du secteur de l'audiovisuel et du numérique

En 2006, le Premier ministre Dominique de Villepin lui propose d'intégrer son cabinet mais elle préfère poursuivre sa carrière dans le milieu du cinéma.

Elle est conseillère du président de la République François Hollande, chargée de la culture et de la communication de 2014 à 2016, puis ministre de la Culture dans le second gouvernement de Manuel Valls et celui de Bernard Cazeneuve.

Elue directrice générale de l'UNESCO le 13 octobre 2017 par le Conseil exécutif, le vote doit être validé le 10 novembre 2017 par l'approbation de la conférence générale des 195 États membres.

Commentaires

Ajouter un commentaire