Racisme: La présidente d'un parti islamiste algérien s'attaque aux Subsahariens (Vidéo) 

Racisme: La présidente d'un parti islamiste algérien s'attaque aux Subsahariens (Vidéo) 

 

Habituée des attaques racistes et xenophobes, la présidente du Parti de l'équité et de la proclamation (PEP), Naïma Salhi, s'est à nouveau attaquée aux migrants subsahariens en les accusant de propager «les maladies et la sorcellerie» en Algérie. 

Xénophobe et négrophobe, Naïma Salhi, cheffe d'un parti pourtant islamiste a la réputation de propager de la haine. Elle vient de s'en prendre aux migrants subsahariens sur la chaîne de télévision arabophone El Bilad TV , en les accusant de propager «les maladies et la sorcellerie» en Algérie et appelle à prévenir une «catastrophe».

«L'Algérie était, avant, un pays de transit où les africains passaient pour arriver en Europe, mais maintenant on est devenu un pays de résidence, et ces africains ramènent avec eux les maladies et la sorcellerie»,  lance-t-elle, ajoutant avoir demandé à l'ex-premier ministre Abdelmadjid Tebboune de prévenir «cette catastrophe».

 

Votre commentaire

  • Soumis par TOZ TOZ le 3 Août, 2018 - 16:36
    Et bien oui, c'est vrai, elle a tout à fait raison pour une fois. En voilà une au moins qui n'est pas infectée par l'ethnomasochisme et qui appelle un chat un chat. Si vous saviez comme les Algériens en ont rien, mais alors rien à fiche des "accusations" de racisme, réservez ça aux Européens, ce sont leurs postures à eux , pas les nôtres.